SRI LANKA "La Resplendissante" histoire et légende semblent s'y confondre... INDE DU SUD un tourbillon d'images, de goûts et de couleurs...

Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

2013 - 2020

Publié par cathdesmontagnes

 

BIENVENUE sur le blog

Au bout du jardin.... LE VOYAGE

 

 

2013

Rotterdam

Quelques jours en  Février

Budapest

Quelques jours en Mars

Barcelone

Une semaine en juin

L'automne au Vietnam

(3 mois)

Début décembre au Laos

(2 semaines)

Noël au Cambodge

(2 semaines)

Rizières de Mun Cun Chai Un matin au Bayon

- Hanoï

- Sa Pa

- Yen Bai - Mù Cang Chải

- Thai Nguyen

- Ha Giang

- Văn Lâm (Tam Coc)

 

- Luang Prabang

- Ventiane

- Pakse

 

Phnom Penh 1      
Sihanoukville 1 2 3  
Siem Reap 1   2 3 4

 

2015
Thailande Vietnam Cambodge
Bangkok - Une semaine, nous retrouvons Queeny avec qui nous avons fêter le Nouvel An 2014, à Siem Reap ! Nous repartons enseigner le français à Tai Nguyen et voir des amis.. A Hanoï, Tam Coc

Nous revoilà, au Cambodge, où nous retrouverons la Présidente de "Nouvelles Pousses" et où nous passerons 3 semaines.

Phom Penh 1 2 3 4
kompong  Chnang 1 2    

 

Malaisie Australie Thailande

 

Malaisie où nous reverrons Kemi et sa famille, et notre ile paraidisiaque Pulau Perentian... Enfin Penang et Langkawi

 

 

18 jours dans le sud de l'Australie.. Nous retrouverons des copains de Kiama et d'autres Couchsurfers !! Bangkok.
  2016  
Lisbonne Israël Les Baléares
Un long week end

3 semaines, dans les déserts, Air BnB et des copains couchsurfers en Kibboutz

Une semaine entre  ville et randonnées

   

De Strasbourg à Rosenheim par l'EV 15 et l'EV6

le Rhin et le Danube à vélo

830 km

En option : Graz en Autriche

Nomades - cyclo-tourisme, camping

   
  2017  
Colombie   Iran
7 semaines, le printemps près de l'équateur 1 semaine en Aout, le long du canal Nantes Brest 3 semaines à l'automne ... Au lieu de 5 !!
  2018  

Belgique - Allemagne -

Salem

Allemagne Japon

5 semaines - Juin - Juillet

Nomades - cyclo-tourisme, camping

Septembre - 19 jours

Nomades - cyclo-tourisme, camping

Fin Octobre - 2 semaines
  2019  
Iran    
Tour Azadi - Teheran    
4 semaines  mi-Mars mi-Avril    

 

Une idée de nos voyages à ce jour.... Le Vietnam n'apparait pas ! !!


visited 37 states (16.4%)
Create your own visited map of The World


Publié à 20:15, le 23/05/2020,
Mots clefs :


Présentation de notre voyage de 8 mois en photo... Et la suite !!

Publié par cathdesmontagnes

Le voyage a bien eu lieu entre Octobre 2011 et juin 2012.. J'ai modifié l'année pour avoir une version française et une version anglaise qui soient très distinctes !!

 Récapitulation de nos étapes en photo, cliquez sur les textes, les symboles et les photos pour parvenir dans les différentes étapes ! Vous pouvez aussi utiliser les lieux visités.

La photo du bandeau du blog  a été prise sur la plage de Narrabeen, au nord de Sydney... Notre étape la plus longue : 3 semaines.

MALAISIE
1 KUALA LUMPUR
2    TANAH RATA
3    PULAU PERHENTIAN
AUSTRALIE
4    MELBOURNE
5    TORQUAY
6    OTWAY PARK (Apollo Bay)
7 PORT CAMPBELL
8    PORT FAIRY
9

GRAMPIANS PARK ARARAT

Halls Gap

10    MELTON (Via Ballarat)
11    ALICE SPRINGS
12    KINGS CREEK STATION
13    AYERS ROCK
14  

 PERTH

 

 

15  

 CERVANTES

Parc Nat. Nambung Les Pinacles

16  

 DONGARA -

PORT DENISON

Parc Nat. Lesueur

17    NORTHAMPTON
18  KALBARRI
19    MONKEY MIA
20  CORAL BAY
21    EXMOUTH
22    BILLADONG
23    BADGINGARRA ROADHOUSE
24    BUSSELTON
25    WARNBRO
26    MULGRAVE
27

 KIAMA

28  

 BATEMANS BAY

 29 WOLLONGONG
  30 bis  

NARRABEEN

30  

 

  SYDNEY


 

 

 

 

 

 

NOUVELLE ZELANDE
31    CHRISTCHURCH
32    AKAROA
33    GERALDINE
34    LAC TEKAPO
35    AORAKI - MONT COOK
36    WANAKA (Mt Aspiring)
  ARROWTOWN
37  QUEENSTOWN
38    KINGSTON
39 TE ANAU
40  CURIO BAY
41

NEW HAVEN

42  PORTOBELLO (Dunedin)
42 Bis     Moeraki
43    KAIKOURA
44  PICTON
45

RAUMATI BEACH

46    WELLINGTON
47    OHAKUNE
48  TAUPO
49    NAPIER
50    ROTORUA♦♦♦
51    WAIHI
52    TAIRUA
53 Port  Auckland  AUCKLAND

 

CAMBODGE
54  

PHNOM PENH

VIETNAM
55  

 

SAIGON

♦♦

 

 

 56   DELTA DU MEKONG - CAN THO
 57   DELTA DU MEKONG - CHAU DOC
 58 DELTA DU MEKONG - LONG XUYEN
59 NA TRANG
60 HOI AN
61   HUE
62   HANOI
63   TAM COC
64    HA LONG
65   YEN BAY
CHINE
66   GUILIN
67   YANGSHUO
68   CHENGYANG
69   GUANGZHU
 GRANDE BRETAGNE
70   LONDRES

 

Fin du voyage

- Vietnam - Cambodge - Chine - Malaisie

 

et maintenant

 la suite... "L'Après" d'un voyage de 8 mois .... 2013.....

 

  "Qui se soigne et voyage,

ajoute à sa vie…"

Proverbe lorrain et breton

En route pour notre prochain voyage !

 

 

MARS 2015

Retour en Victoria !


 

Vous pouvez nous retrouver sur ce nouveau blog ... Cliquez sur la photo.. A bientôt


 


Publié à 08:49, le 20/12/2019, dans AUSTRALIE,
Mots clefs :
.. Lien


BIENVENUE ... Au portail de nos voyages !

Publié par cathdesmontagnes

 

                                   

                                                                                                   

 

 

 

 

Venez retrouver

  • Les carnets de bord,
  • Les rencontres ;
  • Des idées de randonnées à pied ou en vélo,
  • Les budgets et nos appréciations sur les services offerts (Hôtels, guesthouses, restaurants, compagnies aériennes ....)

 

 

Cliquez sur les photos pour atteindre les pays

  2009  
Septembre Octobre Novembre

VIETNAM DU NORD

CHINE  Le Yunnan, le Guangxi

Cambodge

Mondulkiri, Rencontre avec le peuple Phnong

  2010  
Mars Septembre Octobre
Qatar Bali Malaisie

Retrouvez des adresses, des info ..... Les synthèses de notre séjour

  2011  
Mars

Mars

 

Et maintenant
  la Révolution au Bahrein.. Oman  
     

 

LA GRANDE AVENTURE...

UN VOYAGE DE 8 MOIS !!  
  Oct 2011- Juin 2012  
Octobre Fin Octobre  - Fin Janvier 2012 Fin Janvier - Fin Mars

Malaisie

 

 - 3 mois en camping

Nouvelle Zélande

23 janvier.. Arrivée à Christchurch

- 2 mois en camping

28 Mars 2012  ..... Saigon !

et 6 semaines au Vietnam

11 au 30 mai 2012

La Chine

Derniers jours en Asie

2 semaines en Malaisie

 

 

 

 
  2013  
Mars Avril Septembre
Port de Delft - Rotterdam Un matin à l'orphelinat de Bo De
Budapest Les Pays  Bas

Vietnam

On va y rester presque 3 mois ! Trouvez pourquoi !

Décembre -  2 semaines trop courtes 19 Décembre - Retour au Cambodge  

 
Laos Cambodge  
  2015  
Vietnam Cambodge Malaisie
Phnom Kulen Coucher de soleil à Pulau Perhentian
Australie Bangkok - Thaïlande  
 

                                                             

En MARS  2015 - Nous sommes en MALAISIE avant de partir en Australie pour 18 Jours.. Nous revenons dans le Victoria...

Mais je n'ai plus accès au blog uniterre ...

Ouverture d'un blog pour pallier à Ces problèmes techniques

http://sacadosetphotos.eklablog.com/

 

  2016  
Janvier   Avril
LISBONNE   ISRAEL
 
  2017  
Mars - Avril   Septembre - Octobre
Colombie   Iran
 

 

Pour remonter dans le passé, cliquez sur la "page suivante",

Pour revenir vers le présent, cliquez sur "page précédente" !


Publié à 01:45, le 15/09/2019,
Mots clefs :
.. Lien


Dernier jour à Téhéran et voyage en train de nuit

Publié par cathdesmontagnes

Quelque temps avant notre voyage, nous avions appris que notre amie d'Ispahan était au Koweit.. Et nous ne savions pas quand elle rentrait. Nous nous étions demandé si nous devions changé notre planning.

Du coup, nous avions reporté l'achat de notre billet de train entre Téhéran et Shiraz. et nous ne l'avons fait que la veille grâce à Mohammad.. 2 billets en couchette, première classe, c'est à dire 4 personnes par compartiment.

Nous avions déjà apprécié le train entre Téhéran et Tabriz et nous avions envie de l'utiliser au maximum..Nous voulions aller de Téhéran à Shiraz et de Shiraz à Ispahan.. Mais sur ce dernier tronçon, le train ne circule pas tous les jours, et c'est assez difficile d'avoir les renseignements. En général, on vous dit... Mais pourquoi ne pas prendre le car ?! Nous trouvons le train plus confortable même si c'est plus long. Et cela favorise les rencontres.

Nous n'avions pas vu la tour Azadi, un des principaux symboles de Téhéran.

Nous y partons en métro. Elle est située près d'un axe routier important, d'une gare routière, d'une mosquée, d'un marché.

L'architecture est très intéressante. Et nous aurions aimé avoir le temps de visiter l'exposition sur la construction tout comme celle d'une exposition culturelle.

Cette tour de 45 m, recouverte de 25 000 plaques de marbre d'Ispahan et marie les styles sassanides et islamiques.

Elle a été commandée par le dernier Shah, pour commémorer le 2 500ème anniversaire du 1er empire perse. Elle a été financée par 500 industriels iraniens.

Les fastes de cet anniversaire ici et à Persepolis ont été mal acceptés par les Iraniens.

Nous pique niquons à la boutique de la gare routière.. Délicieux sandwich au poulet.

De retour à l'hôtel Muhammad appelle un taxi pour la gare : 200 000 RI. La gare se trouve au S O du grand bazar. Il y a pas mal de circulation malgré les fêtes de Noruz.

Nous y sommes à 15 h 30 et notre train est à 16 h. Après avoir acheté nos tickets, Mohammad me les avait envoyés sur mon téléphone et les avait aussi imprimés.

A notre arrivée, nous devons nous présenter à la police, sur le quai N° 7. Ensuite, nous sommes regroupés avec d'autres voyageurs pour Chiraz. Il y avait plusieurs groupes organisés. Et c'est avec le guide de l'un d'entre eux que nous avons résolu notre problème.

Ayant eu les 2 derniers billets de train, nous n'étions pas dans le même compartiment, ni même dans la même voiture... 2 voitures contiguës ! Nous avons fini par nous retrouver dans le même, avec un couple de charmants jeunes gens.

Nous avons tout d'abord eu le thé d'accueil avec les biscuits et le jus de fruit.

Plus tard, un employé du chemin de fer est passé pour prendre notre commande pour le repas du soir.  Nous n'avions  pas compris que nous devions aller à la voiture restaurant mais nous avons fini par y aller et apprécier son "luxe" et la gentillesse, une nouvelle fois des Iraniens.

Le matin, nous sommes réveillés par l'employé et nous recevons un petit déjeuner. Biscuit et jus de fruit.. Par contre pas de thé... Il faudra attendre d'être arrivés à l'hôtel..

6h  Arrivée à la gare de Chiraz sous la pluie battante... La gare est à plus de 40 km du centre ville.

Heureusement, en plus du nom de l'hôtel et de l'adresse, nous avons la précision qu'il se trouve à 2 pas de la la "Mosquée Rose" , la mosquée "Nassir-ol-Molk".

 


Publié à 01:28, le 21/06/2019, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


Journée : Argent et Musée des Joyaux

Publié par cathdesmontagnes

 

SAMEDI 30 MARS 2019

 

L'argent est bien sûr toujours important pour un voyage... Mais en Iran tout particulièrement.

Depuis des années, les cartes bancaires ne fonctionnent pas en Iran.  Il faut emmener de l'argent liquide. Ce qui veut dire calculer toutes les dépenses, hébergement, visites de musées, déplacements, repas, cadeaux, plus un montant sécurité, avant de partir;

La première fois c'est très stressant. Ensuite moins !

En Iran, il faut un peu jongler entre plusieurs choses.. Le taux  officiel sur un site officiel (https://www.xe.com,) aujourd'hui, par exemple est de 47 527,14 IR pour un euro mais si vous allez sur https://www.bonbast.com/

il est de 150450 IR pour un euro. Hors c'est autour de ce cours que se situe le coût de la vie en Iran. Pour y accéder lors de votre voyage, vous devez avoir un VPN, car ce montant peut changer de jour en jour. Le taux peut être plus ou moins attractif selon le moment de votre voyage.

L'idée peut être d'avoir un peu de réserve, mais de pouvoir profiter d'un bon taux de change à un autre moment du voyage sans ramener  une "tonne" de rials à la fin de votre séjour. Nous avons eu l'information que si nous changions à l'aéroport des euros, nous pouvions devions garder le reçu  et que nous avions la possibilité de changer nos rials restants à notre départ, grâce au reçu. Nous n'avons pas essayé.

Il vaut mieux dans un premier temps, changer "peu d'argent" et voir combien de temps dure cette somme.

Il faut ajouter qu'il faut penser à l'endroit où nous serons  ensuite et s'il y a des facilités de change ou non ; Et aussi tenir compte des jours fériés et penser "jeudi et vendredi", jours de fermeture possible des bazars ou des changeurs. Dans la réalité, en cas de "problèmes d'argent", souvent le propriétaire ou le gérant de l'hôtel peut vous aider, lui-même ou trouver une solution.

Mohamad nous avait conseillé d'attendre d'être avec lui pour changer notre argent. Cela nous convenait d'autant plus qu'après notre voyage écourté, il nous restait des rials. Nous avons également l'impression que les hôtels nous demanderons plus de payer en euros.

Ce matin, il y a une autre "pensionnaire" : Une employée de l'ONU, travaillant en Irak et qui est en congé pour quelques jours en Iran. Le fait qu'elle soit vietnamienne d'Hanoi facilite encore nos échanges.

Nous partons tous les 4, jusqu'à la place Ferdosi. Il pose des questions à des hommes qui se trouvent à l'extérieur de différentes boutiques de changeurs. Auparavant, il m'avait demandé quel était le taux  sur bonbast.com..

Nous changeons 300 €, à 149 000 pour un euro, ce qui était presque le cours de bonbast ce jour là. Puis partons à pied pour le musée des joyaux.

Ce musée n'est pas évident à visiter car il n'est pas "beaucoup ouvert" ... lundi, mardi, samedi et dimanchesde 14h à 16h30.  Bien sûr, s'il y a des jours fériés, il est fermé car il se situe dans les caves de la Banque Meli, en face de l'ambassade d'Allemagne.

Devant la porte, un garde,  une rampe avec un plan incliné... Bien que nous arrivions à 13 h 15, il y a déjà une soixantaine de personnes.

Lors de notre premier passage, à l'Achoura, le musée était fermé et nous avions pensé y aller à notre retour à Téhéran...

Première étape : Franchir l'entrée

2ème étape : s'assoir dans un genre de salle d'attente avant de faire à nouveau la queue. On peut acheter un tout petit guide en anglais, sur les bijoux, une tasse de thé.

On doit laisser tous les sacs, sacs à dos, appareils photo, et portables. Descendre  dans la cave, traverser les énormes portes blindées. On peut garder la pochette avec l'argent, mais l'ouvrir au contrôle. Il y a aussi un contrôle palpé.

A l'intérieur, il y a une fascinant collection de joyaux... Ceux de la Couronne des Shahs d'Iran.  Mais aussi des pierres précieuses brutes ou taillées.. La valeur est inimaginable.

Il y a beaucoup de groupes et les guides ne sont pas toujours agréables. Certains cherchent à vous chasser de la vitrine au profit de leur groupe.

Il n'y a aucune information en farsi ou en anglais. Un peu dommage sans doute, mais certainement pour des raisons de sécurité. Il y a aussi un garde qui essaie d'activer le passage des visiteurs assez rudement.

Entre l'attente  et la visite, nous y avons passé un peu plus de 2 heures.

A côté de l'ambassade de Berlin, il y a une rue "bazar", Berlan str. (origine du mot Berlin).

Nous y avons été abordés par 2 amies, parlant anglais. Elles nous expliquent qu'elles sont chrétiennes arméniennes. Elles sont les descendantes des Arméniens qui ont été déportés  pour leurs habilités de commerçants, d'artisans et d'artistes. Elles se déclarent toujours Arméniennes.

Le Shah Abbas Ier en 1606, a créé le quartier arménien d'Ispahan, la Nouvelle-Djoulfa où se trouve la cathédrale Vank, St Sauveur. Ce quartier de la Nouvelle-Djoulfa est alors appelé ainsi, pour rappeler la ville de Jolfa, ville d'origine de nombreux déportés arméniens, située sur la frontière de la République d'Azerbaïdjan.

Hier, c'est une femme juive qui nous a abordé pour nous souhaiter la bienvenue et  nous parler.

Nous avons craqué pour des petits chaussons pour le bébé de Mohammad, petite fille de 3 semaines !

Ensuite, par la porte "Portal of Bagh-e Meli",  nous visitons le quartier autour du ministère des Affaires Etrangères.  Nous arrivons dans la rue "Si Tir Str", qui est une "food street" et qui nous a été condeillé par  Mohammad (près du musée des tapis).

Nous continuons vers le sud et découvrons le parc Shahr (aussi appelé city park). Il y a de nombreuses volières et des bassins pour les oiseaux marins. Très intéressant

Pour diner, nous retournons dans Si Tir Str, où il règne une ambiance bon enfant et très familiale.

Amou Norouz et son époouse Nane Sarma... Les gens aiment se faire prendre en photo avec eux !

Il y a une distribution gratuite de bière sans alcool, qui nous désaltère bien et que nous achèterons plus tard.

Pour diner, nous prenons des brochettes de poulet. Pas de places assises par contre, elles sont toutes occupées !

Au retour, j'achète 3 petits gateaux de "patisserie" à la boutique du coin. On y vend plus particulièrement toutes sortes de fruits secs, et noix ainsi que des petits gateaux et des bonbons.

En Iran le lit est souvent fait différemment, à savoir, il n'y a pas toujours de drap du dessus ou qu'il ne soit pas bordé.. Ce qui fait, qu'il peut y avoir des "courants d'air" frisquets . Du coup, je suis ravie d'avoir emmené mon drap vietnamien en soie pour mon duvet ! Téhéran fin mars est un peu froid.. La neige n'est pas très haut, au dessus de la ville.

 


Publié à 22:07, le 20/06/2019, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


TRADITIONS pour NORUZ

Publié par cathdesmontagnes

Nous avons le chic pour arriver pendant les moments de fête et les jours fériés.. Cette fois ci, c'est Noruz, le début de l'année. Il y a une très bonne explication de Noruz

En ce qui nous concerne nos projets sont légèrement modifiés... J'ai commis l'erreur de faire des randonnées en raquettes, du ski de fond et de la randonnée à pied avant notre départ, en trop grand quantité ... En conséquence, j'ai très mal au genou. Je dois en tenir compte pour pouvoir finir notre voyage correctement.. Donc, nous annulons notre idée de randonnée au dessus de Téhéran avec Majid.

VENDREDI 29 MARS 2019

Nous nous sommes couchés à 3 h du matin et du coup, nous prenons notre petit déjeuner à 11H30.  Mohammad nous parle d'activités traditionnelles et folkloriques sur le boulevard Keshavarz.

Mais nous commençons par aller nous recoucher jusqu'à 13H30 !

Nous partons en métro jusqu'à la station "Teatr-e Shahr-et". Nous découvrons le théatre et le parc à côté. Avant de remonter la Rue Valiasr.

Quelques caractéristiques de cette fête :

- La gaieté !

- Des chants et des danses traditionnelles, dans  les rues ;

- Fabrications d'objets tradidionnels autour de l'oeuf ;

- Des jeux traditionnels permettant la rencontre ;

- Des cadeaux artisanaux sont souvent échangés, les festivités sont souvent pour les enfants et les femmes sont moteur dans l'organisation  des festivitéss et la transmission des traditions.

 

Nous avons rencontré une foule débonnaire. Des stantds étaient organisés avec de multiples jeux. Des jeux qui nous faisaient penser aux kermesses d'école de notre jeunesse.

Elle racontait des histoires Un stand pour les enfants étaient organisé
Une
Un spectacle avec de nombreux spectateurs Un babyfoot super convivial.. Jamais vu une vingtaine de joueurs autour d'un !!

Ce personnage m'avait un peu surpris.

Il s'agit d'un personnage traditionel : Hadji Firouz

 

C'est un artiste qui noircit son visage. Il chante et danse avec un tambourin, pour inviter les passant à être joyeux.

 

Hier comme aujourd'hui, nous avons vu plusieurs castelets et cette marionette !

Rabâb, chant et narration.

 

Un couple de "Vieux Paysans" sont également à l'honneur

Amou Norouz et son époouse Nane Sarma. Il est souvent représenté avec des cheveux gris et un chapeau, genre haut de forme.

La fête de Noruz est  une fête zoroastrienne, bien antérieure à l'Islam.

Nous n'avons pas pensé à demander autour de nous si quelqu'un parlait l'anglais pour nous expliquer l'histoire.. Nous avons juste profité des sourires des spectateurs..

Plus tard, nous sommes allés au parc  Laleh - "Park-e Laleh", pour pique-niquer. Beaucoup de sportifs. Volleyeurs, footballeurs. Les filles perdent un peu leur foulard  en jouant. Personne n'intervient s'il reste un peu sur les épaules.

Table de Noruz dans la rue

Haft Sîn : Les sept S de Norouz

Elle comporte traditionnellement les sept éléments symboliques comestibles de la nature :

– Sabzeh : des pousses de germe de blé ou lentilles … (Renaissance)
– Samanu: pâte de ferme de blé sucrée (l’abondance)
– Senjed: fruit de l’argousier (l’amour)
– Sîr: ail (la médecine)
– Sîb: pomme (beauté et santé)
– Sumac: baie (soleil)
– Serkeh: vinaigre (l’âge et la patience)

Et d'autres éléments non-comestibles

– Sonbol : Jacinthe, fleur du printemps et des tulipes
– Sekkeh : Pièces de monnaie (prospérité)
– Des oeufs peints (fertilité)
– Un bol d’eau avec son poisson rouge (la vie)
– Un miroir (reflet de la vie)
– Des bougies (le feu et la lumière)

Avec soit le livre sacré des Zoroastriens, l'Avesta ou le Coran pour les Musulmans.

(On peut imaginer que la Bible ou le Talmud sont chez  Les Chrétiens ou les Juifs)

Par contre, suivant les traditions familiales,   les livres des grands poètes persans le Shah Nâmeh ou le livre de Ferdowsi et le Divan de Hafiz y seront.

Hier à l'Iranmall, nous en avons vu plusieurs très beaux.. Nous en verrons encore plusieurs pendant notre séjour.

Même devant le commissariart de police

Le soir nous sommes rentrés à pied, après avoir diné dans un "fastfood" dans Valiasr Str. Une assiette de kebab (ici ce sont des brochettes) avec des légumes très salés et des cornichons très salés.

C'est souvent que nous allons trouver des plats très salés en Iran.


Publié à 20:10, le 19/06/2019, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


Hébergements - IRAN

Publié par cathdesmontagnes
TEHERAN BIBI HOSTEL Tehran Province, Tehran, District 6, Ramsar Street, Iran
Téléphone : +98 912 378 0600
adresse email : hostelbibi@gmail.com
 
The double bed is 40 € . 
The breakfast is included.
SHIRAZ RAZ HOTEL

number 36 ally, opposite side of nasir ol molk mosque, lotfali Khan street,Shiraz

adresse email :

contact@raz-hotel-shiraz.com

شیراز، خیابان لطفعلی خان ، روبرو مسجد نصیرالملک ، اقامتگاه گلستان راز

25 € la nuit avec petit déj
ISPAHAN SAFAVI HOTEL

Felestin Str  - In front of melli bank - Esfahan

Tel  0098 31 32208600-5

4 000 000 Rials

Avec petit déj

VARZANEH Negaar Varzaneh Traditional Guest House


0098 913 214 9851

Adresse email : varzanehtourism@gmail.com

16 € la nuit avec le petit déj.
YAZD Kohan Hotel

 Imam St., Fahadan,

adresse email : atefehtaslim@gmail.com

25 € la nuit , avec le petit déj
KASHAN SARAYA MALEK Traditional House

Ayatollah Madani Street, Shahid Rajaee Street,

adresse email : sarayemalekkashan@gmail.com

30 € la nuit avec le petit déj

 


Publié à 22:43, le 20/05/2019, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


Iranmall - Notre arrivée à Teheran

Publié par cathdesmontagnes

Nous nous réveillons vers 14 H30. Majid a téléphoné à l'hôtel et m'a envoyé des messages sur "What's up". Cette fois ci, c'est ce qui est le plus utilisé par les Iraniens que nous allons cotoyés. Avec l'aide de Majid, j'ai un VPN, afin d'avoir accès à FB ou à google maps, ce qui n'avait pas été possible auparavant... Même avec un VPN.

Cette fois ci, c'est  Open VPN,.

Ses parents et lui passent nous chercher à 15 h 30, en voiture. Nous apercevrons de loin le pont Tabiat.

Notre but : Iranmall ... Pas du tout un site touristique mais un grand mall commercial  

     

IRAN MALL           Shahid Hemmat West, Shahid Kharazi Highway, Tehran 11369, Iran

Nous rencontrons les parents de Majid. Auparavant, ils étaient en Italie, leur fille est mariée à un Italien et ils venaient d'avoir une petite fille; Nous avions fait une randonnée au dessus de Téhéran avecMajid, un super souvenir.

 

Nous arrivons dans un immense parking.. Nous prenons un minibus.. Il y en a un certain nombre !

Le chauffeur n'a pas l'air de trop savoir le chemin. Ce qui nous étonne ! Nous comprendrons au retour, qu'ils n'ont pas un parcours défini, mais qu'ils découvrent aussi le site qui est immense

En arrivant dans le centre commercial, nous découvrons de larges couloirs qui semblent garnis de marbre. Des grandes affiches garnissent des murs.Elles cachent les futures boutiques. Il n'y a pas de boutiques ouvertes  dans ce coin là.

   
 
   
Il y a une immense bibliothèque, déjà ouverte...
Ce tapis est une vraie merveille, toute la surface de la bibliothèque  !
   
Un bassin avec des  poissons rouges, pour la fête de Noruz Ce n'est pas un tableau mais un tapis. Nous avions vu la technique utilisée à Tabriz, lors de notre premier voyage. Le travail est magnifique... Même si je n'en aurais pas un dans mon salon.
Exposition de tapis faits main, magnifiques, avec des renseignements concernant chacun. Concernant la texture ou le nombre de noeuds.
   
   

Celà nous fait inconstestablement penser au "Villagio" à Doha et cela le sera encore plus quelques heures plus tard !! Il ne manquera que les gondoles !

C'est un endroit incroyable et immense ! Seulement cela a été conçu et commencé lorsque les sanctions économiques étaient levées. Qu'est ce qui va se passer maintenant ? Qui sont les touristes qui vont venir dans les hôtels de luxe prévus ? Est ce que les boutiques de luxe vont vraiment être installées ou les chaines internationales vont céder à la pression américaine ?

Pour repartir, c'est un peu plus long que pour venir !! Il faut trouver une navette qui nous emmène dans le bon parking. A notre arrivée, il ne  reste plus guère de voitures !

Majid et ses parents nous emmènent chez eux pour diner. Ils voudraient nous garder pour dormir, mais nous sommes vraiment trop fatigués (je n'ai  pour ainsi dire pas dormi les 2 nuits précédentes) et nous préférons nous réveiller  dans notre lit, sans nous soucier de l'heure.. Mais ce fût difficile. Majid voulait vraiment que nous restions !

Inutile de dire qu' après notre visite à l'Iranmall, j'ai cherché à en savoir plus sur ce site !

Iran Mall est l'un des plus grands centres commerciaux au monde en construction dans le nord-ouest de Téhéran, près du lac Chitgar. Ce projet s'étend sur plus d'un million de mètres carrés et comprendra des milliers de lieux de shopping.

Le projet a été présenté au MAPIC 2017 (le Marché International professionnel de l'Implantation Commerciale et de la Distribution) , intégrant 2500 Boutiques et un hypermarché de 20 000 M2. La première tranche devait ouvrir en 2017.

A ce moment là, c'était la levée de l'embargo international, la réouverture du marché intérieur aux investisseurs étrangers !! L'espoir !

Aujourd'hui Trump a refermé la porte de l'espoir et ouverte celle de l'inflation. Nous trouvons cela triste.

L'Iran Mall se trouve entre Teheran et Karaj.

Le complexe comprendra une avenue de la mode, un atrium de diamant et un atrium de cristal.

3 foodcourts de 200 restaurants.

Une bibliothèque de 3 300 M2 avec 67 000 livres et plusieurs  librairies.

Un complexe de 12 salles de cinémas, avec une salle de théatre de 2 000 places.

Un centre de loisirs pour les familles, avec un parc sur le toit.

Des galeries d'art, un showroom automobile, un bazar iranien, 3 hôtels, incluant un hôtel 5 *de 450 chambres, une salle de conférence de 3 000 sièges, un centre de convention, plusieurs salles de réunions et de banquets.

Le toit du mall servira de complexe sportif pour la course, le vélo et autres activités publiques.. 15 courts de tennis, une patinoire de 12 000m2 et des piscines.

20 000 places de parking !

550 000 m 2 supplémentaires seront inaugurés dans la deuxième phase. Quand la totalité du projet sera opérationnelle, l'objectif est de 195 millions de mètres carrés.

Mahan Garden, c'est à dire un Jardin Persan traditionnel se trouvera au coeur de l'Iran Mall.  Ce jardin sera recouvert d'une verrière de 8 500m2, recouvert de panneaux ETFE, de coussins gonflables.

La conception des batiments repose sur une répétition de motifs modulaires complétés par des motifs verticaux uniques de cyprès et des surfaces réfléchissant de l'eau qui coule.

 

 

 


Publié à 23:49, le 28/04/2019, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


Retour à Teheran

Publié par cathdesmontagnes

Réveil 5 h... Fermer les sacs, prendre une tasse de thé, notre bus est à 6 h 15, à la gare.

Chouchou m'emmène avec les bagages en voiture à la gare et redescend la voiture.

La navette pour St Exupéry est à 8 h, à la gare routière de Grenoble.

Au passage de la sécurité, je n'ai pas pensé aux épingles de sécurité qui tiennent ma pochette à l'intérieur de mon pantalon.. Je passe donc dans un endroit isolé pour montrer de quoi il retourne.. Les préposées n'avaient jamais vu une ceinture comme celle que je portais.  Le procédé les étonne ! Moi cela me rassure de savoir que si j'en ai besoin, j'ai de l'argent !

Nous avons choisi de partir avec PEGASUS.

J'avais cherché les différentes compagnies et prix entre Lyon et Téhéran, Genève et Téhéran  avant "Black Friday".

PEGASUS nous propose un billet AR, Lyon - Téhéran pour 225 €.  Inutile de dire que nous avons "sauté" dessus.. Après air Asia, et easyjet... EN route pour le low cost de turkish airways..

Question connection à "Bobol" pour commander un repas en ligne... C'est 0 pour nous !! peut être tout juste un peu trop tard.. En tout cas je n'arrive pas à  me connecter ! On pourra toujours acheter quelque chose dans l'avion, si nécessaire.

J'ai fait des galettes de flocons d'avoine au fromage et des oeufs et j'ai acheté du jus de fruit, à l'aéroport, une fois la sécurité passée.

Lyon St Ex  12 H25 Istanbul-S.Gokcen 17 H40  - 3 H15 de voyage

Nous n'avions pas réalisé, avant d'y arriver, que Pegasus, comme Air Asia bénéficiait d'un aéroport !!

Dans ce cas, il est vraiment beaucoup plus petit que celui où nous avions été lors de notre voyage à Oman par exemple. Il y a peu de commerces et je ne risquais pas d'y faire du shopping, par contre il y a un food-court assez important ! Nous allons au "big chefs" Le repas est assez sympa ! Avec une dépense de plus de 25 LT, on peut avoir 1 heure de wifi. Après le diner, nous jouons au rumikub !  Je m'endors sur mon fauteuil dans l'aire d'embarquement... Ensuite dans mon fauteuil dans l'avion ! Je n'ai dormi que 2 heures la nuit précédente.

23 H50  Teheran - IKA  - 4 H 50 - 3 H 00 de voyage

J'avais  cherché à obtenir un e-visa, avant notre arrivée.

Le processus est assez compliqué, car les photos doivent être sérieusement allégées. J'y passe beaucoup de temps, sans succès. Je finis par appeler mon frère à l'aide. Et tout cela pour avoir un message 48 h plus tard de refus !! Nous devions prendre contact avec une agence de voyage pour obtenir notre e-visa ! C'est à dire payer 30€  supplémentaires pour chacun.. Le visa on- arrival lui est à 75 €.

Comme nous savions que le visa "on-arrival" existait toujours et que nous l'avions utilisé quelques mois auparavant, nous avons décidé de l'utiliser à nouveau.

A notre arrivée, nous nous dirigeons vers le bureau "visa on arrival". 

Comme le visa on-arrival est  toujours disponible et que nous l'avions utilisé lors de notre précédent voyage, nous décidons d'y avoir recours à nouveau.

Les précédents locaux ont déménagé, ils occupent beaucoup plus de place maintenant.

Cela nous donne l'impression que c'était adapté à l'espoir Iranien suite à la levée des sanctions économiques..Il y a  1 an, ils avaient l'espoir de  voir revenir les touristes..

Seulement, à l'heure actuelle, après le retrait de l'Amérique de l' accord de non-prolifération nucléaire avec la Russie datant de la fin de la Guerre froide,  le nombre  des touristes a chuté de façon drastique.

Après notre arrivée, un groupe de 27 Français arrivent. Ils ont un problème car ils ont une assurance collective, et le préposé des visas leur demande qu'apparaisse le nom de chacun. Ce qui n'est pas le cas.

Du coup, il téléphone au correspondant à Téhéran de ce groupe.  Et rappelle que cela doit apparaitre pour les 3 prochains groupes qui doivent venir cette année.

Cela nous demandera un peu plus d'une heure. Cette fois-ci, il n'y a plus rien qui apparait sur notre passeport. Plus de tampon ! Même pas une feuille volante, commen en Israel.  Il parait que c'est un visa électronique.

Nous avons choisi le confort, en demandant qu'un taxi nous attende pour nous conduire à l'hôtel. Le coût 15 €. Le prix est peut être un peu cher actuellement, mais il correspond à la somme que nous avions payé pour le minibus, entre l'aéroport et l'hôtel à Téhéran. Et à l'aube c'est vraiment plus agréable.

Le RV est au comptoir de IRANCELL. Cela tombe bien, j'ai besoin d'une carte SIM  et je pensais y passer avant de quitter l'aéroport. Je trouve plus simple de le faire à l'aéroport, la personne parle anglais, place ma carte dans mon samsung galaxy S 6.. Le prix 450 000 RI, pour un mois et 4 Giga.

Le chauffeur du taxi a été cherché par des collègues, et nous l'attendons devant la pancarte..!

Nous serons une 1/2 heure plus tard à l'hôtel. Ce qui est bien agréable. L'aéroport se trouve à plus de 30 km du centre de Téhéran.

Il aurait été un peu compliqué de trouver rapidement l'hôtel, étant donné qu'aucune information ne figure sur la façade de la maison !

 

Bibi Hostel

داده پردازان

info@bibihostel.com

Call us. +98 912  378  0600

Les avantages de cet hôtel :

La rue relativement calme dans lequel il se trouve ;

La proximité de la station de métro, Darvazeh Dowlat

Nous sommes assez fatigués en arrivant...  Notre chambre est disponible..  Nous prenons un petit déjeuner et partons faire la sieste.

La femme de Mohammad est chez ses parents. Ils viennent d'avoir un bébé et c'est plus facile ainsi.

 


Publié à 22:30, le 27/04/2019, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


Un prochain voyage.... Pour en finir un autre !!! L'Iran ... Bien sûr !

Publié par cathdesmontagnes

 

Projet !!

 

Dates   Villes   Hébergements
28 fêtes Noruz Tehran Arrivée 4 h20   
29 " Tehran Randonnée avec Majid ?  
30 Samedi " Tehran Visite Tour Azadi et musée des bijoux  
31 " Tehran Départ 16h40 Train de nuit  
1 " Shiraz    
2

Fêtes Noruz

Pique nique dans les parcs

Shiraz    
3   Persepolis Shiraz Bus de nuit - Durée 7h  
4   Isfahan Arrivée 6 h du matin  
5   Isfahan    
6   Isfahan    
7   Varzaneh    
8   Varzaneh    
9   varzaneh    
10   Yazd    
11   Yazd    
12   Yazd    
13   Mesr    
14 Eid de Mabas Mesr    
15   Mesr  
16   Abyaneh    
17   Kashan    
18   Kashan    
19   Qavzin    
20   Garmaroud    
21   Garmaroud    
22   Garmaroud    
23   Garmaroud    
24   tehran    
25   Tehran Départ 4 h 40  

 

https://


Publié à 18:01, le 6/01/2019, dans Preparation des voyages,
Mots clefs :


Retour à Narita

Publié par cathdesmontagnes

Départ 8 h  après un petit déjeuner identique à celui du jour précédent... Donc sans intérêt !! C'est dommage.

Je m'endors  jusqu'à Nagoya... Comme beaucoup de voyageurs !! Les Japonais ont souvent des voyages assez longs pour aller travailler et en profitent pour récupérer.

Le copain des enfants nous a montré  une photo où une Japonaise s'était endormie sur l'épaule du passager d'à côté... Une fois réveillée la Japonaise agit comme si rien ne s'était passé !! Marrant !

A Nagoya, nous reprenons la ligne Keisei. Il y a 2 gares à Narita, parce qu'il y a 2 lignes de train différentes !

 

APA Hotel Keisei Narita Ekimae

L'intérêt de cet hôtel c'est la proximité avec l'aéroport, son confort, son onsen !

Nous arrivons vers 13 H et nous ne pouvons pas avoir les chambres avant 15 H. Nous déposons nos bagages à la consigne de l'hôtel et allons visiter Narita.. J'avais entendu que la ville était assez intéressante et nous n'avons pas été déçus.

Nous avons commencé par pique niquer juste à côté de l'hôtel.  J'avais acheté des dumplings que nous n'avons pas mangé à Nagiso... (Nous aurions peut être dû, vu ele diner proposé !)

Il y a des rues plutôt commerciales qui vont au temple. Sur le chemin, j'achète du papier quadrillé spécialement pour tracer des hiraganas.

 

Il y a un restaurant  qui débite des anguilles. Nous avons appris par la suite qu'à la suite du tsunami de mars 2011, les élevages d'anguilles dont raffolent les Japonais ont été pour beaucoup détruits.. Du coup, des "braconneurs" viennent voler les alevins (civelles) en France, du côté de Bordeaux !

 

Nous avons apprécié effectivement le temple. Sans doute, un des plus bels ensembles qu'on ait vus.

Nous rentrons vers 17 h où les enfants sont arrivés. Nous récupérons nos chambres qui sont face à face. Nous partageons une tasse de thé avant de nous rendre au "onsen", quelques étages plus bas... On se balade en yukata dans l'ascenseur !!! Les mecs d'un côté et nous de l'autre !!

Résultat de recherche d'images pour

Nous trois dans cet espace !! Super sympa !

 

Ensuite nous sommes partis diner dans un très agréable restaurant.. Nous sommes dans un boxe, du coup  nous sommes protégés de la fumée de cigarettes, et du bruit.. Pour les enfants, c'est mieux. Ici, nous "descendons" pour nous mettre à table !  La table est en contre bas de la porte du boxe. Marrant !

Demain matin, ce sera le vol pour Zurich et Roissy, avec la Swiss air et le un service très agréable. Malheureusement avec une heure de retard... A Roissy, et un sac en moins !

Heureusement, nous avions fait le choix Chouchou et moi de nous arrêter pour la nuit dans le même hôtel qu'à l'aller. Du coup, on peut aider les enfants  pour prendre leur avion pour Bordeaux !

Nous gagnerons ensuite notre hôtel à l'aide de la navette bleue... C'est plus simple la deuxième fois !

 

Est ce que le prochain voyage sera l'Iran... ? Pour finir le voyage qui a été interrompu par ma chute ?

ou la Colombie ? Nous le saurons bientôt !


Publié à 22:24, le 12/12/2018, dans Japon, Narita
Mots clefs :


La vallée Kiso

Publié par cathdesmontagnes

Les 69 stations du Nakasendo  ((中山道六十九次 Nakasendō Rokujūkyū-tsugi) sont des relais le long du Nakasendo, allant du quartier Nihonbashi, situé à Edo (tokyo) jusqu'au quartier Sanjo Ohashi, Kyoto.

Le Nakasendo était donc une route, et elle est mieux préservée que le Tokaido. Elle faisait environ 534 Km et était une voie commerciale alternative au "Tokaido". Les femmes préfèraient cette route car il n'y avait pas de gué à passer. Par contre,elle semblait plus difficile car passant par la montagne.

Actuellement voici quelques détails techniques sur quelques étapes !

Nakatsugawa (gare des trains et bus) → 3,2 km, 40 min environ → Ochiai-Juku → 6,8 km, +300 m, 2 h environ → Magome-juku → 8,5 km (détour cascades), +260 m, -440 m, 3 h environ → Tsumago-juku → 3,6 km, 50 min environ → Gare de Nagiso

Pour nous, le début est à Magome-juku et nous allons dormir dans les environs de Tsumago.

En attendant ce matin, après notre petit déj sympa, nous voilà partis jusqu'à l'office de tourisme, situé juste un peu plus haut que notre hôtel... En effet, nous allons laissé nos bagages et payer 500 yens (moins de 4 €) pour les récupérer à l'office de tourisme de Tsumago. Pour cela, il faut les déposer avant 11 h 30  et ils sont disponibles à partir de 13h... Tout en sachant que ce bureau ferme à 17 h.. Donc, même l'été, il ne faut pas trop trainer !

J'en profite pour faire tamponner mon carnet, il doit y  avoir un tampon différent dans tous les offices de tourisme du chemin ?! Je prendrai celui de Tsumago ce soir en récupérant les bagages.

 

Ici aussi on nous met en garde. Il y a quelques années 4 personnes ont été tuées par des ours en allant chercher des champignons ou des jeunes pousses de bambou, dans une autre partie du Japon.

Jamais avant de venir, j'aurais imaginé que des ours se baladaient encore au Japon en liberté. J'avais vu des photos de singes dans les sources thermales du côté de Nagano, mais je n'imaginais pas que nous en verrions le surlendemain matin un qui traversait la route, alors que nous allions à la gare pour prendre le train pour Narita ! Nous avions d'abord pensé à un renard !!

théiers sur notre chemin
Cloche qu'il faut sonner pour chasser les ours, il y en a une dizaine environ.

 

Il existait une maison de thé au temps d'Edo.. Aujourd'hui, cela peut être un gite pour ceux qui passent tard, il y a des chambres, des toilettes et l'accueil d'un vieux monsieur qui nous offre le thé. C'est le moment de rencontrer des gens qui voyagent dans le sens inverse !

 

Nous passons par les cascades

 

Nous voilà arrivés à Tsumago. Heureusement, nous avons nos polaires et autres vêtements chauds, même le bonnet et les gants, car le soleil se  couche tôt... Il disparait avant 16 h et il ne fait pas chaud.. Du tout !

Ne faites pas comme nous : Vérifier l'heure du bus, avant de récupérer vos bagages. En effet, l'arrêt du bus est au milieu du village et il n'y en pas très souvent. Nous avons attendu une heure. Nous aurions pu visiter le bas du village sans les bagages, il y a un pont intéressant..

C'était un grand bus, mais il y avait beaucoup de monde. Pas mal de gens viennent juste visiter le village et ne font pas le chemin. Il y a une spécialité à base de chataignes, mais les kakis "chinois" étaient murs et en vente !

 

Le bus nous laisse à la gare de Nagiso, le coût 300 Yens et nouos retrouvons les  jeunes Néerlandais d'hier !!! Nous allons au même hôtel, distant d'environ 5 km.

La décoration de la maison est magnifique, notre chambre est agréable. Mais le repas va être insipide.. D'autant plus décevant après notre repas d'hier ! Heureusement l'ambiance est sympa. La baignoire est en très joli bois, sans doute du teck... Il faut indiquer sur un tableau à quelle heure on veut profiter de la salle de bain. Il y a une famille suédoise d'architectes, avec leurs  3 filles.

Hostel Yui-an 399-5301 Nagano, Nagiso - Yomikaki 4828 - Japon - La nuit coûte un peu plus de 100 €.

Notre chambre peut héberger 4 personnes
La baignoire est vraiment belle
La cuisine - salle à manger pour les voyageurs qui cuisinent eux-même.

Au fond, le coin repas, ; A droite, derrière la banque, la cuisine -

Devant le parc, fait par le père, pour la petite fille de 2 ans..  Sa placidité nous a étonnés.. Il y a longtemps que notre petite fille serait sortie du parc. Elle aurait grimpé !!!  Il faut dire que comme il est grand, plus de 2 m de côté, ce sont les grandes ( filles suédoises) qui sont allées jouer avec elle..

Le père l'installe sur sa chaise et lui donne à manger, là aussi. C'était très intéressant à voir.

 


Publié à 22:36, le 11/12/2018, dans Japon, Nakatsugawa
Mots clefs :


Randonnée dans les Alpes Japonaises

Publié par cathdesmontagnes

Le petit déjeuner est servi entre 7 h et 8h... Thé ou café avec des toasts recouvert de fromage japonais et de la confiture ... Les toasts ressemblent à du pain de mie français mais beaucoup plus épais.. Pour les préparer, nous n'avons qu'un petit four électrique... C'est assez étonnant, à faire et gustativement. Dommage je n'ai plus de céréales dans mes bagages car ce petit déjeuner n'est pas rassasiant !

Nous allons continuer le chemin Nakasendo. Il est bien balisé.

Avant de partir, notre hôtesse nous munit de clochettes pour faire fuir les ours ! Hier, nous avions effectivement remarquer des promeneuses japonaises qui en portaient.. Nous avions pensé que c'était un peu folklorique mais notre hôtesse n'est pas de cet avis. Elle nous a prévenu aussi qu'il n'y avait pas de restaurant sur la route.

Les sous bois sont très humides. A certains endroits, le chemin est aménagé, passages en bois sur pilotis.

Sur les conseils de notre hôtesse, nous allons aller à Nojiri-Juku par le chemin... A l'arrivée, il y a une gare et nous pouvons revenir à Nagiso, où la navette viendra nous chercher !! Ce sera plus sympa que de faire un aller retour, en s'arrêtant à moitié chemin !

Le chemin monte et descend au gré des "collines" !

 

A la gare, nous avons trouvé 2 Japonaises qui pique niquaient et 2 randonneurs, un Américain et un Asiatique. Nous avions une heure à attendre pour le train.

Nous avons été surpris par une vieille dame Japonaise arrive avec un sac, une thermo de café et des verres en carton avec des sandwichs.. Elle les offre en cadeau aux 2 marcheurs.. Nous leur demandons ensuite s'ils avaient séjourné chez cette dame. Mais en fait, ils étaient passés dans l'épicerie  de cette dame et lui avaient posé plusieurs questions..  Sans plus !!

Avant de sortir, elle nous avait demandé d'où nous venions... Et pour nous remercier de venir dans son village, nous a ramené ... Une  tasse de café !

Arrivés à la gare de Nagiso, nous sommes accueillis par un employé de l'office de tourisme, qui se trouve dans la gare.. Il nous demande où nous allons et nous signale que la navette va arriver car il y a d'autres personnes qui attendent. Un couple d'Espagnols.

Ils ont besoin de passer à l'épicerie et nous découvrons l'autre boutique. J'essaie d'acheter des épices, mais je n'en trouve pas qu'il soit possible d'emmener. J'ai demandé à notre accompagnatrice s'il y avait du gingembre en conserve... Mais elle n'en voit pas.

Il fait bien froid maintenant et nous sommes contents d'avoir nos "Damarts", nos bonnets, écharpes et gants !

Nous retournons à notre GH.

Ce matin, nous nous étions demandé ce que c'était que ces chaufferettes... , envelopées dans du tissu polaire orange et toujours chaudes ce matin... Mais alors vraiment très lourdes, alors que qu'elles mesuraient une douzaine de cm sur 8 et 6 de hauteur !! (2 ou 3 kg peut être !) Impossible à les bouger quand nous sommes couchés.

Nous avons l'explication ce soir et la démonstration !! La jeune femme fait chauffer des "boulets" de charbon dans le poèle.. Quand ils sont rouges, ils sont mis dans les étuis en terre réfractaire... Bien fermés et mis ensuite dans les enveloppes douillettes !

Le diner est exactement le même  qu'hier soir et c'est bien dommage. Un curry sans goût !! Et qui est resté dans la casserole dehors, un bon moment.

Le fait que la cuisine ne soit séparée que par une banque nous permet de voir la préparation des repas ou ce qui se passe.

Ce soir, il ne fait pas chaud dans la chambre, mais il y a un radiateur électrique et les couettes sont bien chaudes !

Demain, nous nous levons tôt 6 h , nous repartons pour Narita où nous allons retrouver les enfants et reprenons l'avion après demain.


Publié à 14:48, le 11/12/2018, dans Japon, Nakatsugawa
Mots clefs :


En route pour Magome et halte à Hikone

Publié par cathdesmontagnes

Nous nous levons de bonne heure pour prendre le train vers 8h 30... Direction Magome et la montagne !!  Nous allons au sud des Alpes Japonaises.

Mais avant nous allons nous arrêter à Hikone... Pour voir le chateau !

Au Japon, les châteaux Japonais ont été construits entre 1550 et 1650. Ils ont été construits du fait de l'arrivée des armes à feu dans le pays et le pouvoir importants de certains généraux.

Il y avait un donjon de 5 à 7 étages,  entouré de 2 à 3 enceintes, protégés par des douves. Mais aussi des tours de guet, des fortifications.

La base des remparts est impressionante, faite de larges pierres qui permettait de résister aux tremblements de terre. Les châteaux étant en bois, les incendies ont détruit  un grand nombre d'entre eux.

A Hikone, le château est d'origine et date du début de l'époque Edo... Il  n'y a pas eu de combat ici. Il est situé sur les bords du lac Biwa, à 15 mn à pied de la gare et sur la ligne du shinkansen entre Tokyo et Kyoto.

Avant de partir,  je n'avais pas basé notre voyage sur ces châteaux, à  tel point, que nous avons raté celui de Kyoto !!  Je ne sais plus comment j'ai découvert que nous pouvions passer par Hikone sur le chemin pour Magome.

Nous avions donc nos billets... Les explications en anglais et en japonais ! Je n'étais pas complètement sûre que nous pouvions sortir et rentrer... Mais nous avons posé la question plusieurs fois et c'est possible.

Je savais d'après les informations qu'il y avait des consignes pour nos bagages et l'office tourisme, juste en bas des escaliers de la gare.

Douves chateau de Hikone
Chateau Hikone
Intérieur du château de Hikone
Escaliers intérieur château de Hikone
Les escaliers étaient aussi raides que des échelles ! Pour redescendre, nous avons "desescaladé"... !

La vue sur le lac Biwa est belle, car il fait beau et il n'y a pas de brouillard !

Nous prenons des bentos et mangeons avant de reprendre le train.. Il n' y a pas de restaurant "restauration rapide" ouvert sur le chemin.. Par contre, un petit supermarché à côté de la gare.

Nous changeons à Nagoya.pour aller à Nakatsugawa..  Ce qui nous intéresse, c'est un secteur de la ville, qui est le village de Magome. Ce village est bien conservé et était sur le bord du chemin qui allait de Tokyo à Kyoto, à l'époque Edo (1600 - 1868). C'était une étape importante, la 43ème sur 69 sur la route Nakasendô  (Kiso Nakasendô).

Les deux anciennes auberges sont devenues des musées : Le Waki Honjin Museum sur l'histoire de la Nakasendô  et le Honjin Toson qui est dédié à un écrivain, fils du village et qui raconte son enfance dans la région, Shimazaki Toson (1872-1943).

A la gare de Nakatsugawa, nous devons prendre le bus.  A priori, vous ne pouvez pas manquer les panneaux indicateurs. Nous retrouvons un couple de jeunes  Hollandais, nous en avons pour 30 mn avant d'arriver au terminus.

En route !

Les boutiques ont fermé  avant 17 h. C'est une des raisons qui nous ont fait choisir de diner à l'hôtel et nous nous féliciterons de cette décision.

Le couple Hollandais nous laisse pour aller dans un autre hôtel que le nôtre et fera comme nous la randonnée jusqu'à Tsumago.

Hotel Magome Chaya, 508-0502 Gifu, Nakatsugawa, Magome 4296 , Japon

La propriétaire est très accueillante, son sourire est formidable. Sa soeur règne dans la cuisine et c'est délicieux. Elle a épousé un Japonais et elles sont philipines... Du coup, pas de problème pour l'anglais ! Elles sont au Japon depuis une dizaine d'années.

Diner à Chaya Magome
Le diner...  Genre de fondue chinoise, avec plein de mets très japonais !!
Salle de restaurant - Chaya Magome
La salle de restaurant. L'auberge est en face le restaurant
Petit déjeuner - Chaya Magome
Petit déjeuner

 

Un excellent souvenir - un excellent choix,  un peu plus haut que l'arrêt de bus sur le chemin de Tsumago.. Du coup, très peu de voitures, la route ou demain le chemin n'est pas très large. Une voiture peut circuler.. Au fait, le format des voitures et des petits camions me ravissent... On dirait des véhicules "miniatures" !


Publié à 21:06, le 10/12/2018, dans Japon, Hikone
Mots clefs :


Kibune et Kurama

Publié par cathdesmontagnes

Nous avons fini par découvrir que  nous avions besoin d'être dans la nature et de marcher  au cours de nos voyages. Les villes, le tourisme, les musées nous aimons bien, mais sans doute que le côté sportif resurgit en nous !

Donc quand j'ai découvert sur les forums et sur le LP, la possibilité d'une randonnée pas très loin de Kyoto... Nous avons décidé de la faire.

Qu'est ce que c'est que ces deux villages et pourquoi sont ils importants ? Tout d'abord il y a un Matsuri , dans la nuit du 22 octobre, le Kurama-no-hi.

Mais surtout Il y a un temple particulièrement fameux, mais "petit" en haut du village de Kurama, à environ 3 km de la gare.

En 770,  le moine Gantei part de Nara à la recherche d'un sanctuaire isolé pour méditer. Après avoir une vision de Vaiśravaṇa (un des Quatre Rois Célestes), il décide de s'installer à cet endroit. C'est donc un temple bouddhique.

Encore une fois, nous allons utilisé la ligne Keihan Oto... Nous allons changer à Jingu-Marutamachi et  prendre un tram, ligne  Eiden Eizan Line et descendre avant Kibuneguchi... Station que nous utiliserons au retour.

Au dessus, de la machine, il y a un tableau en japonais et en anglais, pour indiquer les stations et les prix correspondants.

Quand le conducteur conduit le train, il ferme le rideau qui le sépare du reste de la voiture. Quand c'est nécessaire, il intervient pour le paiement. Nous avons utilisé notre carte Suica. Le paiement se fait lors de la descente, suivant le parcours que vous avez effectué.

J'avais lu qu'il y avait un arc formé par des érables... Donc j'avais relevé la station où je devais regarder plus particulièrement... Mais je n'imaginais pas que c'était inqiqué sur le plan de la ligne !!! Evidemment  cela aurait été beaucoup plus beau un peu plus tard.. Quand les érables auraient été vraiment rouges !!

L'intérêt de notre sortie, c'est de rejoindre par la montagne Kibune, d'aller faire un tour dans un "onsen" et de rentrer à Kyoto. Je serais bien restée diner dans ce village, mais le dernier tram repart  trop tôt.

A la sortie de la gare, nous partons sur la droite vers l'amont. Nous longeons la route, mais il y a peu de voitures .. Donc ce n'est pas gênant ... Nous longeons un torrent et guettons le chemin de traverse, à droite , qui nous emmènera à Kibune.

Et une kyrielle de temples entre les 2 vallées ... De plus ils sont facilement accessibles, ce qui en fait un lieu privilégié l'été pour que les Kyotoites à la recherche de la fraicheur.

Le long de la route, beaucoup de restaurants... Pendant l'été, ils établissent des terrasses sur le torrent, Kibune-gawa.

Mais le typhon du mois de septembre a laissé des traces et le chemin qui passe par la montagne est fermé... Il y a des éboulements et un grand nombre d'arbres à terre.

Sur le versant opposé au chemin.

Le Tombeau de Kibune

La source est sacrée... Les Prières sont écrites sur les papiers et faites avant d'être déposés dans l'eau.

Nous ne l'avions pas encore vu pratiquer.

J'ai repéré, qu'un carnet pouvait être signé pour attester du "pélerinage". J'aurais bien voulu avoir cette jolie caligraphie sur mon carnet de voyage, mais ce n'était pas possible.

Imokuji  
Arbres sacrés Pierre sacrée
Des pièces de monnaies sont insérées dans les infractuosités du rocher ou de la mousse.

 

Nous pique-niquons en haut,  du côté du temple..

 

Nous redescendons le long de la route, et nous nous rendons compte à ce moment là, que le chemin était vraiment bien barré : Barrières devant le pont qui franchit le pont et aussi de l'autre côté...

Ce qui nous a surpris, c'est cette affiche "Faire attention aux ours". Nous ne l'avions pas prise au sérieux et pourtant, nous avons en avoir la confirmation, un peu plus tard.

Nous redescendons jusqu'à la gare et retrouvons la route pour Kurama...

La route est plus fréquentée, mais pas trop.. Nous arrivons au moment où les boutiques ferment, vers 17 h.. Et traversons tout le village pour trouver le "Onsen".

Nous arrivons juste avant un groupe. L'employé, à l'entrée, ne parle pas vraiment anglais et finalement, c'est plutôt le groupe qui m'aide à payer et entrer.

Vous pouvez trouver ces photos sur le site

C'était vraiment sympa comme cadre ! Même à une dizaine assises dedans. L'eau est très chaude pour moi, mais comme nous avons la moitié du corps à l'extérieur, cela va bien !

Prix 1 000 yens avec notre serviette..

Bains séparés pour les femmes et les hommes ;

Des casiers sont disponibles pour laisser nos affaires. Une pièce de 100 yens est nécessaire pour cela

On peut utiliser la douche, le shampoing et le séchoir.... Normal, puisque on doit suivre le rituel du bain japonais. Se laver sur le petit tabouret, se rincer avec le seau ou la douchette... Et ensuite aller dans le bassin commun.

Les douches permettent de se rafraichir... Un peu comme lors d'un sauna ou d'un hammam.

Il y a aussi un forfait plus cher, qui permet l'accès à une salle de détente et le prêt d'un yucatan.

Un autre forfait avec un repas prévu.

Il y a des chambres mais c'était plus cher que nous n'avions envie de mettre ! 116€ plus les taxes !

Nous revenons jusqu'à la gare et retrouvons le chemin de Kyoto.

Nous dinerons en face du Mac Do,  un genre de fast-food japonais, très bon et très familial.. Surtout des femmes et des enfants.

 


Publié à 23:04, le 26/11/2018, dans Japon, Kyoto
Mots clefs :


Le Pavillon Doré - et le quartier environnant

Publié par cathdesmontagnes

Programme de la journée !! L'arrêt d'autobus 204, n'est pas loin de l'hôtel, en face du Parc Impérial.

Le Kinkaku-ji est le nom d'usage donné au temple bouddhiste Rokuon-ji, autrement dit "Le Pavillon Doré". Un Phoenix d'or le surplombe.

 

Le Pavillon d'Or - Kyoto

Etonnant !

Il est recouvert de feuilles d'or. Il est particulièrement apprécié par les Chinois... Moins par les Japonais. Mais il y avait du monde et pourtant là aussi, ce n'est pas trop difficile de prendre des photos. On ne peut pas le visiter, ni même voir à  quoi ressemble l'intérieur !!!

Le jardin est très calme.

Le Pavillon d'Or - Kyoto

 

Il se reflète dans un lac et est au milieu d'un joli parc. Ce jardin est une réplique miniature du paradis du Bouddha Amida. Il y a un chemin qui serpente dans le parc et on continue à voir de ci, de là  le temple.

Nous partons à pied pour le prochain temple... En  route, nous nous arrêtons dans un "family Markt"...1 brochette au poulet et un yakitori (un triangle de riz fourré au poisson)...

Nous allons au Ryoan-Ji - Jardin de Pierres et méditation Zen !!!  Le jardin de pierres date de la deuxième moitié du XVe siècle.

15 "cailloux" plus ou moins gros !! Pas tous visibles  d'un seul coup ! Enfin pour nous.

Pas mal de monde, mais un grand silence... 

La surface du jardin en face d'une terrasse est au maximum de 25 m sur 10. Ce qui nous a surpris car nous n'imaginions pas que c'était aussi "petit". Nous nous asseyons sur les 2 ou 3 marches de la terrasse et méditons !

Ryoan-Ji

un bassin carré en pierre, que l'on nomme tsukubai. C'est un petit bassin d'ablution que l'on trouve souvent dans les jardins qui entourent les pavillons de cérémonie de thé. Le bassin sert à se purifier les mains et la bouche avant la cérémonie (shintoïsme). La faible hauteur du bassin oblige quiconque à se baisser en signe d'humilité, d'où son nom "bassin où l'on se penche".

Comme on la vu, à plusieurs reprises, le bassin est alimenté en eau par un tuyau en bambou.

 

J'aime beaucoup ces gouttières !

Autour, il y a un joli jardin. Au Japon, certains arbres, certains rochers sont vénérés. Je n'ai pas vu de signes que celui-ci l'était, mais je l'ai trouvé beau.

Nous continuons la route pour atteindre Ninna- Ji. Il faut faire un peu vite car le temple à 17H 00.

 

Il y a un grand parc, et pour voir les différents temples nous passons au milieu des cerisiers nains.  Cela doit être magnifique au printemps.

Très jolie suite de "fusuma" (襖). Ils servent à définir l'espace dans les pièces japonaises.  C'est à la fois une porte ou un mur ! Certains ont une poignée, d'autres pas.

On parle aussi de "shoji", ce sont les panneaux coulissants transparents qui servent de "murs extérieurs".

A l'origine, la maison japonaise était conçu comme un espace  communautaire, et non comme une succession de pièces individuelles.

 

Nous avons la chance que 2 jeunes femmes aient payé un supplément pour voir l'intérieur d'un temple qui contient un pilier de forme hexagonale qui comprend plus de 700 cases où sont placés  des paroles de Bouddha.

Nous passons près des théiers et certains sont encore en fleurs. Le thé, la cérémonie du thé,  et le jardin... Voilà un monde inconnu qu'il va falloir découvrir !! Ce sera pour un autre article ! Je ne voyais pas pourquoi, il y avait un pavillon de thé dans un grand nombre de temples que nous avons visité !

Théiers - Ninna-ji - Kyoto

Maison de thé et  jardin

 
 

C'est vraiment un endroit agréable. Une mélopée nous attire, les "bonzes" chantent et passent de temple en temple.

Surprenantes ces chaussures...!

Ce sont des "Geta". Elles sont composés du corps (dai), d'une lanière (hanao). Les plus connues sont en bois avec 2 "ha". Ces chaussures se portent pieds nus ou avec des chaussettes japonaises. Vous les porterez à la japonaise, en laissant dépasser légèrement vos talons.

Pour rentrer, nous pensions prendre le train pour rentrer, mais on nous conseillé de prendre le bus.

Nous dinons dans un restaurant, avant de rentrer à l'hôtel. Bol de soupe, boeuf et nouilles ... Délicieux ! Ensuite, 2 km à pied !

 

 


Publié à 17:08, le 25/11/2018, dans Japon, Kyoto
Mots clefs :


Kyoto - Fushimi Inari Taisha

Publié par cathdesmontagnes

Station essence... Avez vous vu la différence  avec une station européenne ?

 

Station d'essencee Kyoto

 

La distribution se fait par le haut !

 

Nous partons en métro pour Fushimi Inari Taisha... Sur le plan de métro de Kyoto, la station de métro où il faut descendre, est repérée par un Tori orange.. Fushimi-Inari .. Encore une fois sur la ligne Keihan.

Plan métro de Kyoto

A l'arrivée, c'est panneauté... Mais il suffit de suivre les gens ! Noous ne sommes pas tout seuls ! Nous le savions... Il y a effectivement beaucoup de monde, Européens et Asiatiques.

Fushimi Inari Taisha est le plus grand sanctuaire shinto du Japon, au sud de Kyoto. Il  date de 711 et est dédié à la déesse du riz Inari et plus largement à la richesse.

Inari... est  initialement le kami shinto des céréales, puis des fonderies et du commerce, ainsi que le gardien des maisons (yashikigami).

Au fur et à mesure, le culte d' Inari a rejoint les deux grandes traditions religieuses du Japon : le shinto et le bouddhisme.

Inari (稲荷神) est à la fois le kami mâle de la nourriture et le kami femelle du riz; au printemps il/elle descend des montagnes vers les rizières.

Inari et torii

Le renard est son messager mais on assure qu'il/elle peut aussi prendre l'apparence du renard. On trouve beaucoup d'histoires avec le renard ainsi dans le livre "La pierre et le sabre" de Eiji Yoshikawa...
Cette déité est considérée comme un symbole de prospérité et d'amitié.

Dans la croyance populaire, Inari est représenté sous la forme d'un vieillard barbu se tenant sur un sac de riz et flanqué de deux renards blancs, qui sont ses messagers.

Le peuple a confondu Inari avec ses messagers et adore le renard en tant que dieu du Riz.

Il y plus de 30 000  torii vermillons, le long de 5 Km, qui forme un tunnel magique jusqu'au Mont Inari. Ces portes rouges sont la démarcation entre le monde profane et le monde sacré.

chaque torii traversé lors de l’accès à un sanctuaire doit être retraversé dans l’autre sens pour  revenir dans le monde matériel. Du coup, on peut  voir des Japonais contourner un torii lorsqu’ils pensent ne pas repasser par là, ensuite.

Ces torii viennent de dons faits par des particuliers ou des entreprises.. Actuellement plutôt ces dernières. En août 2016, les dons variaient entre  1 400 et 10 400 euros. Les noms des entreprises ou les noms des familles figurent sur les torii.

Certes il y a beaucup de monde mais curieusement ce n'est pas trop difficile de prendre des photos. L'ambiance est plutôt bon enfant. Il y a beaucoup de monde sur la première partie du trajet, jusqu'à l'intersection : une partie continue vers le haut ... Celle que nous allons prendre et l'autre qui redescend..

Article en dessin ! Pour en savoir plus sur les Torii

Nous avons hésité à prendre un itinéraire dans une bambouseraie... Mais j'aimais tant passer sous ces arches que nous avons fini de cette manière. Là aussi, le typhon avait peut être frappé car un chemin était barré.

Et il n'est pas possible de faire une boucle poour atteindre le sommet et redescendre. On fait un aller- retour... Nous en profitons pour nous arrêter et je sors mon carnet de dessin.

 

En redescendant,  nous pique-niquons avec une brochette et un "mochi"... Dommage la fraise était glacée et même surgelée !

Avant de retourner dans le quartier de Gyon et de voir le temple Kiyomizu-dera, le grand temple de l'eau, ce complexe Kiyomizu-dera  comprend  un temple bouddhique et un sanctuaire shinto. Nous arrivons par le cimetière plus bas, très impressionnant !

Mais il est tard... La nuit arrive et il faut faire vite !!

 

Le temple principal  est entouré d'échafaudages, il est en pleine restauration. Il est sur des pilotis, des centaines ... et se trouve à 13 m de hauteur.

En coupe, merci au site  du temple, voici le croquis du temple.

THE ARCHITECTURE OF THE MAIN HALL

Dommage... Du coup, la pagode sur la colline plus loin m'attire ! Le chemin est en "balcon".. Il y a un chemin qui doit mener à la cascade qui ferme 10mn plus tard... Du coup, nous ne voulons pas rester coincées derrière la barrière et nous revenons sur nos pas.

En contrebas du bâtiment principal se trouve la chute d'eau Otowa-no-taki, d'où trois canaux plongent dans une mare. Les visiteurs du temple boivent de cette eau dans des coupelles en fer, eau qui aurait des propriétés thérapeutiques. Boire de l'eau des trois canaux confère santé, longévité et succès dans les études et c'est pourquoi malgré les annonces répétées de fermeture éminente... Il y avait une longue  file d'attente !

 

 


Publié à 01:50, le 23/11/2018, dans Japon, Kyoto
Mots clefs :


Gare de Kyoto - quartier de la gare - Gyon

Publié par cathdesmontagnes

 

Nous nous réveillons à 9 h... Une première depuis le début du voyage.. Le petit déjeuner est servi entre  8 h et 10 h. Un jeune Français travaille à l'hôtel, il vit avec une copine japonaise... Ils se sont connus en Espagne. 

Le petit déjeuner est en libre-service et sympa...  Saucisses, oeufs, salade de pommes de terre, toasts et confitures. Le pain est fait maison et aujourd'hui, il y a un genre de cramik, demain du pain au matcha, ainsi que des céréales.

Nous partons à la gare, pour prendre nos billets pour la suite de notre voyage mais aussi découvrir ce batiment et les environs !!

Gare de Kyoto

Cette fois ci, il y a la queue pour prendre les billets, mais c'est vraiment agréable d'avoir quelqu'un qui parle anglais. Ici aussi, nous allons avoir des billets multiples, avec un papier qui nous donne tous les horaires et correspondances, en  japonais et en anglais.. Le top !

Départ de Kyoto pour Hikone, et son château, avant d'arriver à Nakatsugawa...

3 jours plus tard, départ Nagiso pour Narita.. Fin du voyage.

Une fois les tickets achetés, nous partons jeter un coup d'oeil aux boutiques et aux rayons alimentaires. Nous achetons des bonbons au matcha... Cela nous plait assez.

Nous allons voir le temple Higashi Hongan-Ji - Immense

 

 

 

Ensuite, nous allons au Nishi Hongwanji, l'un des temples a été endommagé par le tremblement de terre et le typhon au mois de septembre

. Le temple ferme à 16 h et un officiant  joue sur la cloche. Nous étions trop loin pour voir comment il faisiat pour moduler les sons !  Etonnant !

 

 

Du coup, nous partons vers Gyon, pour épagner nos pieds, nous prenons la ligne de train Keihan pour 2 stations.

Ce soir, nous expérimentons une glace au matcha... Il ne fait pas vraiment chaud mais la glace est agréable. (500 yens pour une glace équivalente à 3 ou 4 boules).

Sur les marches du temple Yasaka Jinja, nous prenons des brochettes de veau (500 yens). Délicieuses.  Ce quartier  est plein de ponts et de bras d'eau... Cela nous rappelle Yangshuo en Chine.

Nous reprenons le métro. J'ai récupéré un fascicule à l'office de tourisme, de la gare de Kyoto. "Explorer Map" Kyoto -Osaka - Nara. Les cartes sont plus grandes que sur le L.P. et c'est bien pratique.

De retour, à l'hôtel, j'utilise une machine à laver qui se trouve dans le sous sol. Quand la lessive est fini, j'utilise le séchoir.

Machine à laver : 400  Yens

Lessive en poudre : 30 Yens

Séchoir : 100 Yens le cycle

Nous trouverons machine  à laver et séchoir dans la plupart des hôtels où nous sommes allés. C'est d'autant pratique que nous voyageons avec peu de bagages.

Quel voyage différent des autres !

 


Publié à 23:40, le 18/11/2018, dans Japon, Kyoto
Mots clefs :


Arrivée à Kyoto

Publié par cathdesmontagnes

Vous ai-je dit qu'il y avait des distributeurs  de "tout" dans les rues du Japon ?

En particulier de boissons chaudes ou de boissons froides ! Alors lorsque nous arrivons à la gare ce matin, nous ne pensons pas à visiter la gare qui est un monument historique mais nous prenons un café au lait chaud.. Surprenant et que j'aime bien !

 

 

Dans ce distributeur il y a des boissons chaudes et des boissons froides. J'aime bien ces canettes qui ont la forme de bouteille ! C'est toujours surprenant d'avoir une boisson chaude dans ces conditions.. Même si on a l'habitude d'avoir des distributeurs de  thé, café et soupes !
 

Nous prenons le Shinkansen pour Kyoto...  Première surprise agréable.. Il y a beaucoup de places entre les différents rangs dans le train.. Du coup, nous pouvons laisser notre sac par terre, entre nous.

Il y a une pédale en bas des fauteuils côté couloir qui permet de changer le sens  des fauteuils. Ainsi, si vous êtes 4, vous pouvez être face à  face et avoir un espace plus grand. Cela aurait pu être sympa avec les enfants par exemple.

 Fujisan du Shinkansen

Alors que j'écrivais, j'ai eu la chance de  relever la tête juste au bon moment pour le voir !!! 

A l'arrivée à Kyoto, nous prenons le métro, la carte Suica nous simplifie la vie. Quand nous sortons du métro, à la station Marutamachi et je suis un peu perdue en regardant le plan... Le nord n'est pas en haut, mais à gauche !!! cela fait vraiment bizarre ! Pas de connexion pour google map et je n'avais pas chargé les cartes du Japon avec Maps.me !!

Mais encore une fois Mac Do, nous a "sauvé" : J'avais repéré que nous n'en étions pas loin !! En fait à quelques maisons.

 

Bird Hostel - Joshinyokocho 190 - Nakagyo-ku - Kyoto

Paiement par carte Visa ou Mastercard, ce qui est agréable !

5 nuits -  288 € ou 37 700 Yens

Check in  : 16 H - 23 H

Check out : 5H - 11 H

 

 

Nous ne pouvons pas récupérer  la chambre avant 16 h mais nous laissons nos bagages, sécurisés par des anti-vols à l'hôtel.

A côté, il y a le parc Impérial et nous avons entendu que le Palais Impérial était ouvert sans réservation préalable pour les viisites.

Nous voilà partis ! Le parc fait 63 hectares ! En pleine ville !

Héron gris -Parc Impérial - Kyoto

 

Un cadeau à notre arrivée ! Là aussi,    ce héron nous laisse approcher près !
 

 

Ce mur est vraiment très long.... A l'intérieur le Palais Impérial !!
 

 

 Tout d'abord, nous avons échangé notre passeport contre un badge... Ensuite, nous avons regardé une vidéo concernant le Palais..Puis nous allons être parmi les dernières personnes à pouvoir rentrer pour visiter le Palais Impérial. Le garde ferme la barrière derrière nous.. !! Il faut presqu'une heure pour faire le tour des "pavillons".

Il a été reconstruit en 1855 et sa visite a été intéressante.

Nous étions les derniers à sortir... !!

Ensuite  direction le marché Nishiki...  J'avais juste oublié qu'il fermait à 17 H !!!  Mais non seulement il ferme à 17 h mais surtout beaucoup de boutiques sont fermés LE MERCREDI !! et le dimanche (en partie)... Et devinez quel jour nous sommes !! MERCREDI !

Après avoir diné dans un petit restau sympa, nous continuons notre balade vers  Pontocho,une rue de restaurants où on ne rentre que parrainé et avec un très bon portefeuille)  et Gion. Un quartier typique et traditionnel !

Pontocho
La rivière Kamo
Racines de Wasabi

 

Nous avons découvert que le wasabi était tout d'abord une tige et qu'elle demandait beaucoup de soins. C'est pour cela que dans ce magasin, il est conservé dans de l'eau. Le vrai wasabi perd sa saveur assez vite (environ 15 mn après avoir été rapé)
 

 Nous remontons le long de la rivière et finissons par prendre  la ligne de train Keihan pour quelques stations, nous descendons à Jingu - Marutamachi et il nous reste encore presque 2 km pour arriver à l'hôtel ! La journée a été longue et bien remplie.


Publié à 21:42, le 12/11/2018, dans Japon, Kyoto
Mots clefs :


Sushis - Cathédrale -Jardins - Ikebukuro - Baie de Tokyo de nuit

Publié par cathdesmontagnes

Ce matin nous prenons le bus pour rejoindre B. aux MEP...

Je vous emmène dans le bus !!

 

Ici vous voyez la ligne de bus et la station vers laquelle nous nous dirigeons en japonais et en anglais

 

La station où nous sommes
 

 

et nous avons même des conseils pour être en sécurité 

Je ne sais pas si vous vous souvenez du temps où nous êtions un peu moqueurs vis à vis des Anglais qui faisaient la queue pour prendre le bus. Au Japon, c'est pareil que ce soit pour le bus ou le métro.. Il faut suivre les lignes au sol !

Nous faisons le choix de rester déjeuner chez B. Avec les enfants c'est plus facile. Il y aura moins de bruit et de fumée de cigarettes.

Nous découvrons les tables chauffantes japonaises... Je connaissais les couvertures chauffantes qu'on branchait dans le lit avant d'aller se coucher, sur le matelas.. Ici, c'est une "nappe" matelasée sous laquelle nous glissons nos jambes pour nous tenir chaud !

Après un temps calme pour les enfants et du saké pour nous, nous partons à la découverte de Tokyo.

 

Cathédrale de Tokyo

L'architecte est Kenzo Tange. L'utilisation du  béton rappelle "Le Seigneur est mon roc", la brillance de l'acier, la lumière que fait briller Jésus Christ.

Le Christianisme fut longtemps banni du Japon car son aspect égalitaire menaçait la société Japonaise. Il y a toujours une  discrimination vis à vis des Burakumin (similaires aux "Intouchables" en Inde) , soit plus de 2 millions de personnes, principalement dans des ghettos à Osaka et Kyoto.

La lumière passe par des dalles au plafond et varie selon les heures et l'ensoleillement ! et les jeux de lumière sont toujours différents.

Nous nous dirigeons ensuite vers un très bel hôtel... Hotel Chinzanso ***** Luxe....  Nous n'allons pas y prendre le thé, mais voir le jardin japonais qui se trouve derrière.

Il abrite une pagode noire à 5 étages et un arbre sacré (camphrier) de 500 ans qui mesure 4,5m à sa base, ainsi qu'une multitude de camélias.. Il y a encore quelques fleurs mais cela doit être somptueux pendant leur floraison ou plus tard lorsque les feuilles sont rouges !! Et que dire du printemps avec quelques très vieux spécimens de cerisiers !

J'ai beaucoup aimé les représentations des 7 Dieux de la Fortune.

Ebisu, Daikoku, Benten, Hotei, Bishamon, Fukurokuju, Jurojin

Comme notre petite fille avait dormi pendant que nous traversions ce jardin... Elle nous en a demandé un autre... Heureusement tout proche, en suivant la rivière Kanda..

Les rives de la rivière Kanda -Tokyo

Oui, nous sommes bien à Tokyo

Jardin Higo-Hosokawa

et un cadeau.. Une  aigrette qui nous permet de l'approcher très près... 3m !!

 

Ensuite nous partons en tramway pour le quartier de Ikebukuro.. M. a besoin d'un chargeur pour son appareil photo. Nous allons trouver cela à Big Camera... Nous nous arrêterons aussi dans un somptueux magasin de papeterie et je trouverai 2 T shirts à manches longues chez Uniqlo.

J'ai découvert Uniqlo à Bordeaux, grâce à ma fille... J'aime bien leurs T_shirts et "sous vêtements".

Leurs  qualités : Rétention de la chaleur, chaleur par adsorption, texture douce, contrôle des odeurs, conserve sa forme, évacue l'humidité, anti-statique, confort stretch.. J'ai utilisé certains de ces T-shirts et débardeurs lorsque nous sommes partis en vélo, le long du Danube. Et je les ai beaucoup appréciés.. Du coup, j'en veux un peu plus ! 

Et me voilà dans un des magasins Uniqlo à tokyo... Pas le plus grand qui compte 7 étages, mais cela m'a permis de trouver un T shirt manches longues avec un col danseuse et un T-shirt heattech extra chaud... En promotion, j'ai fait une très bonne affaire.. Il faut dire que j'avais une idée des prix.. Je n'ai donc pris que ce que je trouvais très intéressant !!  En fait, j'aurais peut être dû en prendre 2 de chaque !

 

Je crois que c'est le seul moment où j'ai vu beaucoup de monde à Tokyo !! Vraiment très surprenant... Pas vraiment de monde dans les boutiques, où nous sommes rentrés..

En discutant avec B, j'ai parlé de mon envie de voir la baie de Tokyo... Alors, il a eu une idée.. Nous faire prendre une ligne automatique, en se mettant devant où derrière pour la voir de nuit.

Les enfants rentrent et nous nous dirigeons vers la baie. Nous prenons la ligne Ikebukuro et allons à Shinkiba..  Là, pas vraiment vue sur la mer .... Des grands batiments et des grandes avenues.. ll fait nuit et cela ne nous donne pas envie d'aller nous promener..

A la place, nous cherchons un restaurant pour diner !!! C'est l'heure où les employés sortent et dinent ensemble. Nous en trouvons un et apprécions notre diner.. Le premier restaurant depuis que nous sommes arrivés..  Il y a une carte en anglais... Cela aide bien avec des illustrations !

Enssuite nous reprenons le métro, pour aller  à Toyosu, pour prendre la ligne automatique Yurikamome. Nous changeons à  Shimbashi et reprenons la Yamamote.

Dommage nous n'aurons pas le temps de  voir la baie de jour, il aurait fallu rester plus longtemps..

Mais nous aurions pu faire comme à Sidney.... Prendre les ferries comme des autobus, et faire des min-croisières.

Mais c'était super d'avoir cet aperçu !

Quand à faire de jolies photos.. C'était un peu compliqué !! Il y avait plein de reflets ! J'aime bien le pont "Arc en Ciel" !

En rentrant à l'hôtel, nous partageons un peu de saké.. Demain, nous nous séparons, ! Nous partons pour Kyoto et les enfants pour l'ile de Shikoku..


Publié à 16:29, le 12/11/2018, dans Japon, Tokyo
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 42 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités





Rubriques

@ INDE DU SUD : LE BLOG
@ COTE SAVEURS
@ INDE DU SUD : LE CARNET DE ROUTE
@ SRI LANKA : DES INFOS PRATIQUES
@ SRI LANKA : LE BLOG
@ SRI LANKA : LE CARNET DE ROUTE
@ CULTURE ET SOCIETE
@ FETES ET FESTIVALS
@ INDE DU SUD : DES INFOS PRATIQUES
@ SITES UTILES sur LE SRI LANKA ET INDE DU SUD
@ SRI LANKA : ITINERAIRES 2004 et 2009
@ SRI LANKA : MARIAGES ET TRADITIONS

Derniers articles

Bienvenue sur ce blog consacré à notre voyage au SRI LANKA et en INDE DU SUD.
- LE VOYAGE IMMOBILE
- RETOUR D'INDE... RETOUR DES INDES !
Un symbole de l'Inde : le bindi
- LE CARNET DE ROUTE D' INDE DU SUD- 2 : le voyage jour après jour

Menu

@ Lonely Planet
@ Le Routard
@ Trip Advisor Fr.
@ INDIAMIKE
@ BEENA homestay kochi
@ INDIAMIKE - avis voyageurs-
@ CHAUFFEUR AU SRI LANKA
@ LES CARNETS DE MISHA
@ Association FRANCE SRI LANKA
@ ELEPHANTS album photo
@ ELEPHANTS AU SRI LANKA
@ PLANTATIONS DE THE AU SRI LANKA - album



Amis

cathdesmontagnes
albamorganti

Newsletter

Saisissez votre adresse email

location
compteur pour site internet