SRI LANKA "La Resplendissante" histoire et légende semblent s'y confondre... INDE DU SUD un tourbillon d'images, de goûts et de couleurs...

Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

2013 - 2018

Publié par cathdesmontagnes

 

BIENVENUE sur le blog

Au bout du jardin.... LE VOYAGE

 

 

2013

Rotterdam

Quelques jours en  Février

Budapest

Quelques jours en Mars

Barcelone

Une semaine en juin

L'automne au Vietnam

(3 mois)

Début décembre au Laos

(2 semaines)

Noël au Cambodge

(2 semaines)

Rizières de Mun Cun Chai Un matin au Bayon

- Hanoï

- Sa Pa

- Yen Bai - Mù Cang Chải

- Thai Nguyen

- Ha Giang

- Văn Lâm (Tam Coc)

 

- Luang Prabang

- Ventiane

- Pakse

 

Phnom Penh 1      
Sihanoukville 1 2 3  
Siem Reap 1   2 3 4

 

2015
Thailande Vietnam Cambodge
Bangkok - Une semaine, nous retrouvons Queeny avec qui nous avons fêter le Nouvel An 2014, à Siem Reap ! Nous repartons enseigner le français à Tai Nguyen et voir des amis.. A Hanoï, Tam Coc

Nous revoilà, au Cambodge, où nous retrouverons la Présidente de "Nouvelles Pousses" et où nous passerons 3 semaines.

Phom Penh 1 2 3 4
kompong  Chnang 1 2    

 

Malaisie Australie Thailande

 

Malaisie où nous reverrons Kemi et sa famille, et notre ile paraidisiaque Pulau Perentian... Enfin Penang et Langkawi

 

 

18 jours dans le sud de l'Australie.. Nous retrouverons des copains de Kiama et d'autres Couchsurfers !! Bangkok.
  2016  
Lisbonne Israël Les Baléares
Un long week end

3 semaines, dans les déserts, Air BnB et des copains couchsurfers en Kibboutz

Une semaine entre  ville et randonnées

   

De Strasbourg à Rosenheim par l'EV 15 et l'EV6

le Rhin et le Danube à vélo

830 km

En option : Graz en Autriche

Nomades - cyclo-tourisme, camping

   
  2017  
Colombie   Iran
7 semaines, le printemps près de l'équateur 1 semaine en Aout, le long du canal Nantes Brest 3 semaines à l'automne ... Au lieu de 5 !!
  2018  
Belgique - Allemagne - Danemark Japon  

5 semaines - Juin - Juillet

Nomades - cyclo-tourisme, camping

Fin Octobre - 2 semaines  

 

Une idée de nos voyages à ce jour.... Le Vietnam n'apparait pas ! !!


visited 37 states (16.4%)
Create your own visited map of The World


Publié à 12:15, le 23/05/2020,
Mots clefs :


Présentation de notre voyage de 8 mois en photo... Et la suite !!

Publié par cathdesmontagnes

Le voyage a bien eu lieu entre Octobre 2011 et juin 2012.. J'ai modifié l'année pour avoir une version française et une version anglaise qui soient très distinctes !!

 Récapitulation de nos étapes en photo, cliquez sur les textes, les symboles et les photos pour parvenir dans les différentes étapes ! Vous pouvez aussi utiliser les lieux visités.

La photo du bandeau du blog  a été prise sur la plage de Narrabeen, au nord de Sydney... Notre étape la plus longue : 3 semaines.

MALAISIE
1 KUALA LUMPUR
2    TANAH RATA
3    PULAU PERHENTIAN
AUSTRALIE
4    MELBOURNE
5    TORQUAY
6    OTWAY PARK (Apollo Bay)
7 PORT CAMPBELL
8    PORT FAIRY
9

GRAMPIANS PARK ARARAT

Halls Gap

10    MELTON (Via Ballarat)
11    ALICE SPRINGS
12    KINGS CREEK STATION
13    AYERS ROCK
14  

 PERTH

 

 

15  

 CERVANTES

Parc Nat. Nambung Les Pinacles

16  

 DONGARA -

PORT DENISON

Parc Nat. Lesueur

17    NORTHAMPTON
18  KALBARRI
19    MONKEY MIA
20  CORAL BAY
21    EXMOUTH
22    BILLADONG
23    BADGINGARRA ROADHOUSE
24    BUSSELTON
25    WARNBRO
26    MULGRAVE
27

 KIAMA

28  

 BATEMANS BAY

 29 WOLLONGONG
  30 bis  

NARRABEEN

30  

 

  SYDNEY


 

 

 

 

 

 

NOUVELLE ZELANDE
31    CHRISTCHURCH
32    AKAROA
33    GERALDINE
34    LAC TEKAPO
35    AORAKI - MONT COOK
36    WANAKA (Mt Aspiring)
  ARROWTOWN
37  QUEENSTOWN
38    KINGSTON
39 TE ANAU
40  CURIO BAY
41

NEW HAVEN

42  PORTOBELLO (Dunedin)
42 Bis     Moeraki
43    KAIKOURA
44  PICTON
45

RAUMATI BEACH

46    WELLINGTON
47    OHAKUNE
48  TAUPO
49    NAPIER
50    ROTORUA♦♦♦
51    WAIHI
52    TAIRUA
53 Port  Auckland  AUCKLAND

 

CAMBODGE
54  

PHNOM PENH

VIETNAM
55  

 

SAIGON

♦♦

 

 

 56   DELTA DU MEKONG - CAN THO
 57   DELTA DU MEKONG - CHAU DOC
 58 DELTA DU MEKONG - LONG XUYEN
59 NA TRANG
60 HOI AN
61   HUE
62   HANOI
63   TAM COC
64    HA LONG
65   YEN BAY
CHINE
66   GUILIN
67   YANGSHUO
68   CHENGYANG
69   GUANGZHU
 GRANDE BRETAGNE
70   LONDRES

 

Fin du voyage

- Vietnam - Cambodge - Chine - Malaisie

 

et maintenant

 la suite... "L'Après" d'un voyage de 8 mois .... 2013.....

 

  "Qui se soigne et voyage,

ajoute à sa vie…"

Proverbe lorrain et breton

En route pour notre prochain voyage !

 

 

MARS 2015

Retour en Victoria !


 

Vous pouvez nous retrouver sur ce nouveau blog ... Cliquez sur la photo.. A bientôt


 


Publié à 08:49, le 20/12/2019, dans AUSTRALIE,
Mots clefs :
.. Lien


BIENVENUE ... Au portail de nos voyages !

Publié par cathdesmontagnes

 

                                   

                                                                                                   

 

 

 

 

Venez retrouver

  • Les carnets de bord,
  • Les rencontres ;
  • Des idées de randonnées à pied ou en vélo,
  • Les budgets et nos appréciations sur les services offerts (Hôtels, guesthouses, restaurants, compagnies aériennes ....)

 

 

Cliquez sur les photos pour atteindre les pays

  2009  
Septembre Octobre Novembre

VIETNAM DU NORD

CHINE  Le Yunnan, le Guangxi

Cambodge

Mondulkiri, Rencontre avec le peuple Phnong

  2010  
Mars Septembre Octobre
Qatar Bali Malaisie

Retrouvez des adresses, des info ..... Les synthèses de notre séjour

  2011  
Mars

Mars

 

Et maintenant
  la Révolution au Bahrein.. Oman  
     

 

LA GRANDE AVENTURE...

UN VOYAGE DE 8 MOIS !!  
  Oct 2011- Juin 2012  
Octobre Fin Octobre  - Fin Janvier 2012 Fin Janvier - Fin Mars

Malaisie

 

 - 3 mois en camping

Nouvelle Zélande

23 janvier.. Arrivée à Christchurch

- 2 mois en camping

28 Mars 2012  ..... Saigon !

et 6 semaines au Vietnam

11 au 30 mai 2012

La Chine

Derniers jours en Asie

2 semaines en Malaisie

 

 

 

 
  2013  
Mars Avril Septembre
Port de Delft - Rotterdam Un matin à l'orphelinat de Bo De
Budapest Les Pays  Bas

Vietnam

On va y rester presque 3 mois ! Trouvez pourquoi !

Décembre -  2 semaines trop courtes 19 Décembre - Retour au Cambodge  

 
Laos Cambodge  
  2015  
Vietnam Cambodge Malaisie
Phnom Kulen Coucher de soleil à Pulau Perhentian
Australie Bangkok - Thaïlande  
 

                                                             

En MARS  2015 - Nous sommes en MALAISIE avant de partir en Australie pour 18 Jours.. Nous revenons dans le Victoria...

Mais je n'ai plus accès au blog uniterre ...

Ouverture d'un blog pour pallier à Ces problèmes techniques

http://sacadosetphotos.eklablog.com/

 

  2016  
Janvier   Avril
LISBONNE   ISRAEL
 
  2017  
Mars - Avril   Septembre - Octobre
Colombie   Iran
   

 

Pour remonter dans le passé, cliquez sur la "page suivante",

Pour revenir vers le présent, cliquez sur "page précédente" !


Publié à 01:45, le 15/09/2019,
Mots clefs :
.. Lien


Préparation du voyage Belgique - Allemagne - Danemark ... Peut être les roues en Suède ?

Publié par cathdesmontagnes
 
 
 
 
 
 
Cette année, nous sommes devenus grands parents pour la deuxième fois. Du coup, nos voyages sont un peu différents !
Chouchou ne connait pas la Scandinavie... J'y suis allée quand j'étais ado et jeune adulte... Partir en voiture, nous permet d'être indépendants  par rapport à un billet d'avion et à la météo !... Eh oui, car faire du vélo et camper s'il pleut trop ne convient pas du tout à Chouchou ! Alors nous sommes plus libres de modifier nos plans !

Notre voyage le long du Danube en 2016 et celui le long du canal Nantes à Brest, l'année dernière, nous ont donné beaucoup de plaisir et de d'informations.

Cette fois ci, il ne sera pas totalement itinérant.. Nous aurons un "camp de base", un peu plus confortable, pour 2 ou 3 nuits (sans doute plus long à Copenhague) et un camp itinérant pour des boucles entre 3 et 4 jours.

Pouur partir, il se peut que nous passions voir des amis aux Pays Bas, ou par Florenville, pour faire découvrir les Ardennes à Chouchou...

Pour le retour, si nous avons des amis Iraniens en Suisse, nous nous arrêterons à Bern, sinon la région strasbourgeoise ?

 

 
 

 


Publié à 12:06, le 2/06/2018, dans Preparation des voyages,
Mots clefs :


Fin du voyage en Iran... Envie de pleurer !! Envie de revenir !!

Publié par cathdesmontagnes

C'est notre dernier jour à Ispahan et en Iran.. A notre grand regret ! Nous avons qu'une idée ... C'est revenir !

Ce matin, nous allons  à Chehel Sotun ou Palais des Quarante Colonnes... Ce palais n'est pas loin de la "Place royale" (Meidan-e Shah). Il est situé dans l'ancien parc royal entre le palais Ali Qapu et Chahar Bagh.

Il était destiné aux cérémonies officielles et surtout   à la réception des ambassadeurs étrangers. Il fut terminé en 1647, sous le règne de Shah  Abbas II. Reconstruit après un incendie en 1706.

 

Le palais s'ouvre par un portique (talar) soutenu par 20 piliers hauts et fins... Son nom vient de la totalité des piliers avec leurs reflets dans la pièce d'eau !
 

Muquarnas, sur le plafond et en haut des piliers.

Stalactites de miroirs

 

Ce palais est très intégré dans le parc, selon les éléments de l'architecture palatine safavide. L'eau a un rôle important de liaison.. Il y  a donc un grand bassin, des fontaines et des canaux reliant les bassins entre eux !

Comme sous les ponts de la rivière, ici aussi, il n'y a pas d'eau dans les canaux !  J'attribuais cela au fait que nous soyons en automne, en fait malheureusement , je pense que c'est plutôt dû à la sécheresse et à la mauvaisie gestion de l'eau en Iran. Je vais vérifier avec Narges !

Scène de bataille dans la salle d'audience ou salle du banquet
 
En dessous des grandes fresques,  des peintures semblables aux miniatures persannes

Nous  ne nous attardons pas et c'est dommage car se balader dans le parc pourrait être sympa.mais nous devons faire un tour dans le bazar pour acheter du "gaz".. Vous ai-je parlé de cette friandise, fabriquée à Tabriz et Ispahan et qui ont chacune leurs particularités ?

C'est un nougat blanc très tendre (moelleux) aux amandes ou aux pistaches, parfumé à l'eau de rose, du gaz agobin (un exsudat sucré produit par des arbustes du genre astragalus. C'est comparable à du miel et utilisé en Iran depuis des siècles. (Il y a des qualités différentes en raison du pourcentage de fruits secs)

 Si le coeur vous en dit, voici une recette ici

Pour regagner le bazar, nous suivons un trajet agréable !!

Dans tous les parcs, nous avons vu des gens assis par terre, discutant , pique-niquant .

L'entrée du bazar, sympa non ?

et enfin le lieu du drame !!

En arrivant de ce côté là, c'est évident !! Mais en arrivant de nuit de ce côté, ni Chouchou ni moi, n'avons vu le "canal". Il est passé sur les escaliers, moi à droite juste à côté..

Cette place est vraiment magnifique !

Nous rentrons à l'hôtel pour faire les bagages et nous y avons RV avec Narges à 15 h.

Elle nous expliquera que  deux des groupes qui nous entourent sont en train d'organiser des mariages arrangés.

Elle nous propose de déjeuner  tous ensemble, avec Ali et sa femme, avant qu'on ne parte à l'aéroport ! Mais l'assurance nous dit que l'enregistrement fermait à  22h 30....  Et donc, nous devons y être à 20 h 30.... Nous prenons donc le taxi qui nous laisse dans un endroit absolument désert..  Avec 2 grands batiments... L'un est effectivement orné d'une grande enseigne AIRPORT !!

Nous nous sommes installés sur les bancs déserts.. On entendait le personnel de l'aéroport jouer au ping pong !! De temps en temps,  on en voyait un passer ... Et nous avons joué au rumikub et mangé nos sandwichs, en regrettant d'avoir suivi ce que nous avait dit l'assurance !

Lorsque le moment est venu pour s'enregistrer, il y avait une femme qui avait un très grand carton plat !! En fait c'était un vélo. Cette Hollandaise  nous a dit avoir roulé entre Shiraz et Ispahan. Nous n'avons pas eu l'occasion de lui demander si elle avait pris la route ou un autre chemin... Parce que la route que nous avons prise depuis Tabriz ne nous aurait pas inspirés pour faire du vélo !

Toujours est il que j'ai eu un moment d'effroi !! quand j'ai présenté mon passeport en donnant mon nom de femme mariée,  on m'a répondu que je n'avais pas de place dans l'avion !! Hors, j' avais envoyé un message à l'assurance pour les prévenir que normalement les billets d'avion étaient pris au nom de jeune fille et pas au nom de femme mariée et... Ils avaient changé le billet sans me prévenir !!

J'avais bien un siège en classe affaire !!

Pour aller jusqu'à l'avion, on m'a demandé  de monter dans un genre d'ambulance...  Je n'avais pas prévu de rester un certain temps dehors et il ne faisait pas vraiment chaud..  Une fois arrêtée près de l'avion "l'ambulance" descend des stabilisateurs et fait monter la cabine au niveau de la porte, qui se trouve en face de la porte habituelle d'entrée des passagers. Une fois que tous étaient montés, on m'a fait entrer à mon tour.. Et j'ai eu la chance d'être juste devant. Le personnel m'avait gâtée  pour que j'ai plus de place pour mon pied !

Par contre, les passagers de la classe affaire profitent d'une petite nappe individuelle, d'un joli verre,

Quelques heures à Istambul avant de rejoindre Lyon, où un taxi nous attendait pour nous ramener.

Quand pourrons nous repartir ? !! Pour le moment, il faut que je m'occupe de mon pied afin de pouvoir marcher à nouveau, faire du vélo !! Et puis, nous devrions être de nouveau grands parents, d'ici quelques semaines... De quoi nous occuper ou modifier nos emplois du temps ! Quel bonheur ! Le meilleur moyen pour rester dans le courant de la vie... D'autres diraient "Rester jeunes" !

En attendant de revenir, je vais aller faire un tour sur "La Revue de Teheran"  en français pour les francophiles d'Iran et les autres intéressés de la culture Iranienne

 


Publié à 14:41, le 3/03/2018, dans Iran, Ispahan
Mots clefs :


Ispahan Le tourisme continue

Publié par cathdesmontagnes

Ce matin, nous prenons notre temps.. Et profitons du petit déjeuner... Les serveurs sont  à nos petits soins. Ils nous apportent ce dont j'ai besoin.

Pour l'espèce de protection que j'ai vue, il faut aller dans un magasin spécialisé d'attelles, de matériel orthopédiques..  Comble de chance, il y en a plusieurs près de notre hôtel ! Me voilà paré.. et j'ai une béquille aussi !

le taxi nous emmène. Le quartier Jolfa a été créé par Shah Abbas. Il a déporté des familles Arméniennes . Le quartier fut tout d'abord florissant car il bénéficiait de privilèges. Ce qui n'a pas été le cas avec les successeurs, jusqu'à des persécutions  et des confiscations de biens pendant le règne du Shah Soltan Hossein (1694 - 1722). Du coup, à l'heure actuelle,  les reconstructions urbaines, ont fait perdre du caractère à ce quartier.

Le quartier est agréable, piétonnier. Il fait penser à certains quartiers de villes européennes !
 
Quand on rentre dans la cathédrale, elle est très sombre et couverte de céramique et au dessus des peintures des scènes qui représentent des supplices, dont le supplice de St Grégoire. Comme une bande dessinée, pour les fidèles !
 
 
A côté,  un petit musée,, contenant des costumes de l'époque safavide, des broderies, des tapisseries et des manuscrits, couverts d'enluminures (ex psaumes).
 
Il y a aussi le rappel du génocide des Arméniens, avec des dates, des informations.
 
Depuis la Colombie, je fais particulièrement attention au "Street Art"
 
 
Peintures sur les murs d'un établissement scolaire
Nous nous  sommes arrêtés pour une pause et j'ai découvert le maïs sucré, mais la boutique fermait de bonne heure et nous avons repris notre chemin vers le pont !
Les abords de la rivière ont été  transformés en parc et c'est bien agréagle
 
Les  gens viennent y prendre le frais, discuter, pique niquer, écouter de la musique, faire de la gym !

Nous prenons un taxi pour rentrer de l'autre côté du pont.  Je suis fatiguée et mon pied me fait mal.

Le fait de ce lit de rivière à sec m'interpelle ! Surtout après avoir vu la transformation du lac Urumieh ! Il y a eu 14 années de sécheresse, une mauvaise gestion de l'eau, utilisée par des agriculteurs, arrêtée par des barrages ! Cela va avoir une incidence sur le mécontentement des Iraniens à la fin de l'année.

Pour ceux que ça intéresse, un article paru plus tard en 2018, sur la situation de l'eau en Iran. https://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/iran-derriere-la-contestation-le-fleau-de-la-secheresse-et-de-la-pollution_1975312.html


Publié à 01:15, le 2/03/2018, dans Iran, Ispahan
Mots clefs :


Tourisme à Ispahan avec du personnel hospitalier !!

Publié par cathdesmontagnes

Ce matin, j'ai pu apprécier mon petit déjeuner !! Cela m'avait semblait sympa hier, mais impossible d'en profiter !

 

Buffet à Ispahan

Ispahan .. Petit déj

 

10 H : Rendez Vous avec le chirurgien qui vérifie mes doigts de pied... Nous avons attendu à l'entresol, au milieu de la consultation du service orthopédie. Je repère une dame qui a une "protection" sous son platre,  ce serait intéressant d'en avoir "une"  pour protéger le platre de l'eau. Ici les trottoirs sont très propres, sauf dans certaines parties du marché ou du bazar, mais en rentrant en France, nous risquons d'être accueillis par la pluie !

Nous partons dans l'après midi pour la mosquée du Vendredi.. Manque de pot, j'ai oublié mon appareil photo, je m'en aperçois dans le taxi  ! Mon téléphone me dépannera !

Elle se situe assez loin au nord du Bazar -e Bozorg, ceci bien sûr, compte tenu de mon pied ! Nous y allons donc en taxi. Nous n'aurons jamais autant pris le taxi. Le plus simple, c'est de demander à l'hôtel qui donne notre destination et nous donne le prix. En effet, ici pas de compteur dans les taxis et c'est un peu l'anarchie.

Masjed-e Jameh

Sa construction a débuté vers 841 et sa surface est de 20 000 M2. Cela en fait la plus grande mosquée d'Iran.

Ce bâtiment est le premier à avoir une cour avec 4 iwans, ce qui était jusque là la configuration des palais sassanides. Ses coupoles côtelées à 2 coques représentent une inovation architecturale qui a été reprise dans toute la région. Deux coupoles ont subsisté  malgré le temps et les tremblements de terre.

 

  Muqarnas
Salle hypostyle nord.  
Pilier très particulier  
  Une coupole sur une salle carrée, Salle à coupole nord.
Mihrab d'Uldjâitu, 1310.
  Mihrab d'Uldjâitu, 1310.
   
  Salle d'hiver.
  nids d'abeille, les muqarnas

 

La pratique des cérémonies religieuses des Arabes se faisait en plein air (prière) ... Ce qui me fait penser aux Juifs pratiquant en Israel que nous avons vu à l'extérieur priant.

Hors nous avons appris que d'après la vie de Mohammed,  le temps de Muharram était influencé par les coutumes juives.

Alors pourquoi ne pas "copier" les sanctuaires chrétiens existants ?

3 nefs parallèles, un minaret (pour le beffroi) et une cour entourée de portiques...

L'innovation :  un axe indiquant la Mecque, une niche ou Mihrab.

Les 4 Iwans sont reliés entre eux par 2 étages de loggias (ou des cellules) comportant des petits iwans et qui donnent une belle unité d'ensemble avec 4 porches monumentaux ou pichtak, plus larges que hauts. L'arc est "rompu" par les abondantes alvéoles qui me fascinent.

Nous avons rendez vous avec Narges, mon infirmière interprète en orthopédie, à 17 h; En fait, elle va arriver avec 3 amis. Ali va nous expliquer par exemple, que la structure des murs aident à entendre l'iman prêcher  et nous montre la sonorité de l'endroit !

La mosquée ferme en tant que monument historique pour laisser place à la prière.

Ensuite, nous passons à travers le bazar pour rejoindre les ponts.

Voir le bazar avec eux quatre est vraiment intéressant. J'en profite pour acheter des épices, des boutons de rose, et bien sûr du safran !

Chemin faisant nous passons devant une "petite" mosquée où Narges va prier. Je peux la suivre.

Ici, il n'y a pas de casiers pour les chaussures comme devant certaines que nous avons vues. Cela m'avait bien intrigué !

 

 

Nous avons fini dans un restaurant très sympa !! Malek Soltan Jarchi Bashi

Vieil établissement de bains, vieux de 400, qui a été rénové et transformé en restaurant. Accueil très sympa.

Dans ce restaurant, on peut manger  sur les tapis avec tout l'apparat des siècles passés, musiciens, spectacle ! Le prix est  en conséquence.

 

Nous passons une excellente soirée, mais je suis morte quand nous rentrons !! Nous avons sans doute parcouru plus de 6 km à pied !! C'était peut être un peu rude comme rééducation post-opératoire !!


Publié à 02:10, le 27/02/2018, dans Iran, Ispahan
Mots clefs :


Première journée de tourisme à Esfahan ... Meydan-e Shah - Ali Kapu

Publié par cathdesmontagnes

Commencer par les endroits que j'avais le plus envie de voir !

Ali Qapu est un palais de 5 étages qui se trouve sur Meydan-e Shah ou place royale. Cette place servait pour des courses de chevaux ou des matchs de polo.

Il a été construit au 17ème siècle, en face de la mosquée du Sheikh Lutfallah.

Avant d'y monter  pour visiter cet édifice ... et de découvrir les colonnes, j'avais l'impression que c'était une sorte d'échafaudage ... Pour des travaux !!! Quelle erreur de ma part !

En haut,  on peut voir un portique ouvert, appelé tālār, au toit soutenu par dix-huit colonnes de bois, et une piscine dans le tālār.

Vue du talar... La place

Le plafond et  quelques colonnes : les 18 colonnes du tālār sont décorées de miroirs et le plafond de bois est en marqueterie.

 

 Au sixième étage, se trouve une "salle de musique", décorée de niches circulaires complexes ayant une fonction décorative autant qu'acoustique.

 

Puisque je marche avec une bande platrée et une béquille... Surtout pour prétéger mon pied !!! Je peux vous dire que pour accéder aux étages , les marches sont très hautes et très raides... Mais il n'était pas question que je n'y aille pas !!! Et puis j'avais "tout" mon temps !

Ensuite nous traversons pour nous rendre à la mosquée en face ! La mosquée du Cheikh Lotfallah ...  C'est la coupole de cette mosquée qui m'avait attirée.. D'après ce que j'ai lu, suivant l'heure et le soleil, la teinte de la coupole semble de couleur différente. On verra sur les photos si nous voyons tout cela.

C'est un édifice religieux du début du XVIIe siècle. C'est la première mosquée érigée dans cette ville par les Safavides. Le chantier dura sans doute, 16 ans. 2 dates sont inscrites : 1616 sur le dôme et 1618 dans le mihrab.

Il y a une grande pièce sous le dome...Et pas de cour..

La mosquée est faite avec de l'onyx jaune et de la céramique glacée (terre cuite recouverte d'une fine couche de verre)

A l'intérieur des bleus, des verts, des jaunes ... Des arabesques !

La salle est  carrée et la coupole est ronde..  Le passage de l'un à l'autre est stupéfiant.

La clarté de la salle de prière contraste avec la semi-obscurité du passage couvert.

La lumière pénètre par les ouvertures à claire-voie du tambour situé en-dessous de la coupole

Comme beaucoup de monuments, l'entrée est de 200 000 rials iraniens.

 

Dehors le soleil commence à baisser.. Il faut se dépêcher d'aller visiter la mosquée Masjed-e Shah.. Toujours sur cette magnifique place,  mais au sud... En face du bazar !

Construit  par le Shah Abbas 1er (17ème siècle)

La cour est entourée par 4 iwans (porche ouvrant sur une salle couronnée par une coupole). Le principal est la salle de prières.. Elle a une particularité... Une dalle noire où se met l'orateur... L'écho lui renvoie 7 fois le son qui est émis.

 

Après les visites, nous passons un moment sous les arcades et les boutiques avant de rejoindre la rue Hafez... Où nous finirons par trouver de quoi diner !!! Mon pied commence à se rappeler à moi !

 


Publié à 22:50, le 15/11/2017, dans Iran, Ispahan
Mots clefs :


Drôle de tourisme !!

Publié par cathdesmontagnes

Mon pied me fait bigrement mal. Chouchou descend pour le petit déjeuner, cela a l'air sympa, mais j'ai trop mal pour avoir faim et je pense que si je dois être anesthésiée, il ne vaut mieux pas ;

Me voilà en train  d'attendre le taxi dans le hall de l'hôtel. Il y a un groupe de Français de notre age et je me demande si je ne vais pas leur demander de faire "une chaise"  pour m'emmener jusqu'à la rue.. et au taxi ! Mais je ne le fais pas !! Je n'ose pas !

Je vois le chariot pour les bagages et j'ai bien envie de monter dessus !! Comme j'ai peur que cela se renverse et que je me fasse encore plus mal.. J'oublie !!

En fait, en rentrant, j'apprendrais que l'hôtel pourvais mettre à ma disposition un fauteuil roulant !

9h, J'ai une consultation, aux services des urgences..

Attendre... comme toutes les autres personnes qui sont là.. ( peut être un peu moins quand même !)

Un peu de temps pour comprendre, attendre,

retrouver des personnes que nous avons entre-aperçu cette nuit, d'autres (un petit garçon de 2 ou 3 ans, avec ses parents, ses grands parents, sa grande soeur... Ce petit garçon est blessé à la jambe, semble-t-il ! Pauvre petit chat !)

La salle d'examen  est  occupée par plusieurs médecins ou chirurgiens qui viennent à tour de rôle. Nous rencontrons le docteur Nuri... Il parle un peu anglais..  Examen des radios de mon pied..  Il m'explique que je vais aller en chirurgie,  mais qu'on ne me "coupera" pas, qu'on remettra mes orteils en place sous anesthésie, en tirant dessus... Gros orteil, et les deux suivants !!!

Le médecin français,à IMA,  avec qui j'ai parlé, cette nuit, m'a demandé de l'appeler une fois que je serai avec le chirurgien iranien.. Ce que je fais.

Il me rappelle que je dois absolument partir de l'hôpital avec un papier intitulé "FIT TO FLY", de manière à ce que la compagnie aérienne ne m'empêche pas de prendre l'avion, si j'ai une attelle, un platre ou (et) une béquille !!

Je pars ensuite dans une salle d'examen, où on me met un platre... J'ai tout d'abord refusé puisque je pensais être "opérée", et puis, j'ai fini par comprendre que cela allait être un genre d'atelle pour la "suite" ...

La bande  platrée était sous mon pied,  mon talon, et remontait jusqu'en dessous de mon mollet. Une bande le maintenait à mon pied.. Pour le moment, cela me faisait encore plus mal !!

On nous conduit Chouchou et moi dans une chambre, dans le service Orthopédie, du côté des hommes. Ici, aussi je reçois un sac (comme dans le train) ... Il y a un ensemble rose, en genre de tissu nontissé, pantalon et chemise..  Une brosse à dent et du dentifrice, un rasoir..et quelques autres trucs !

En salle d'op, l'anesthésiste m'a fait répéter plusieurs fois son nom... Me taquinant pour mon accent français... Et moi, je n'étais pas dupe ...  j'allais m'endormir sans compter !!!

Il était à mon chevet à mon réveil... Me demandant si je me rappelais son nom !

Je suis repartie dans ma chambre et un peu plus tard, j'ai même eu un repas !! Choouchou l'avait eu avant que je parte au bloc. On m'a aussi confirmé que j'allais rester 24 h en observation. A vrai dire, je préférai presque.. Si j'étais rentrée à l'hôtel et que j'ai un problème... A qui m'adresser ?

En arrivant dans le Service d'Orthopédie, service Hommes, j'ai été accueilli par une infirmière Sarah, me souhaitant la bienvenue en me disant qu'elle parlait anglais et qu'elle serait mon agent de liaison, en quelque sorte ! En finissant son service, elle m'a laissé son numéro de portable.. Au cas où j'aurais un problème et qu'elle puisse servir d'interprète à distance !

En fait, à chaque fois, qu'il y avait une nouvelle équipe, l'interne venait se présenter s'il parlait anglais, ou avec quelqu'un qui parlait anglais avec lui.

Le chirurgien est passé me voir en fin d'après midi pour vérifier que tout allait bien. Il m'a envoyé faire une radio pour vérifier que les os étaient bien dans leurs axes !! C'était le cas !

Ce qui est étonnant par rapport à un hopital français, c'est que dans un premier temps, je n'ai pas l'impression qu'il y a une distinction entre  consultations et  côté "hopital"... vous sortez en fauteuil roulant de votre chambre, vous descendez 2 étages dans l'ascenseur,  vous passez à travers un sas, devant un garde   et  vous vous retrouvez au service des consultations, car le service radiologie est là... Vous êtes dans votre "pyjama rose de papier"  (cela fait un peu bizarre) attendant avec les personnes habillées que vous avez peut être  rencontrées plus tôt ou non, !!.. Une dame, cette nuit qui est tombée et s'est fait mal au bras, maintenant, elle a un platre, tandis que le petit garçon a un platre, à la jambe.

Alors, je suppose qu'il n'y a qu'un seul service de radiologie pour les consultations externes ou internes à l'hopital !

J'ai commencé à parler de mon papier "Fit to fly" et Sarah me confirme que c'est en cours.

Une nuit sans problème, après avoir diné et joué au Rumikub..

Le matin suivant,  je revois le chirurgien, et l'anesthésiste... Je finis par avoir mon papier "Fit to fly".. ... Finalement, je sors avec la consigne de revenir le lendemain à 10 h à la consultation.

A l'hôtel, nous demandons à changer de chambre .... Le groupe est parti et il y a une chambre disponible qui donne sur la fontaine devant ! Puisque je vais passer plus de  temps dans la chambre, autant qu'elle soit encore plus agréable !!! Par contre, la salle de bain est plus petite..

Mais tout cela est bien agréable. L'équipe de  l'hôtel  semble tellement embêtée qu'on dirait que je me suis blessée  chez eux et qu'ils doivent tout faire pour se faire pardonner !

Je me repose en début d'après midi, ensuite, e veux revoir de jour, cette place !


Publié à 22:57, le 8/11/2017, dans Iran, Ispahan
Mots clefs :


Arrivée à Ispahan

Publié par cathdesmontagnes

Quand on a vu cette jolie allée, nous avons pensé que le chauffeur de taxi ne nous avait pas emmené au bon endroit !!

Chouchou a proposé la nuit et les petits déjeuners à 50 € qui a été accepté.. Au lieu de 70 $ !

Safavi Hotel - Felestin Junction, Isfahan

 

Installés dans une chambre sur l'arrière... Une fenêtre qui donne sur un  mur à 1 m.. Des odeurs de cuisine, en dessous, il y a les cuisines et les conversations assez bruyantes des serveurs..... Si nous voulons laisser la fenêtre ouverte... Mais la clim et le wifi et à la réception,  des employés qui parlent anglais.. C'est plus pratique.

Nous préparons la suite du voyage pendant 2 heures... Wifi oblige... Couchsurfing ou Hôtel... Quelles villes et   dans quel ordre puisque nous devons faire prolonger notre visa soit à Shiraz, Yazd.

Ce sera

Chiraz à partir du 17

Yazd le 22

le désert à partir du 26

Kashan le 27 ou (et) le 28

Téhéran le 29 avec la visite du musée des Joyaux le lundi 30, et retrouver Jamid... Peut être nous accueillera-t-il chez lui !!

Une fois ce planning fait, et les messages lus ou envoyés sur couchsurfing, nous partons pour découvrir les environs...

Les environs c'est la place Naqsh-e Jahan... Une des plus grandes places du monde... 512 m de long sur 163 m, construite en 1602...

Autour

  • Masjed-e Shah ;
  • Masjed-e Sheikh Lotfollah ;
  • Kakh-e Ali Qapu ;
  • Bazar-e Bozorg ;

La circulation a été interdite depuis quelques années, il n'y a plus que des voitures à cheval, ou quelques voiturettes électriques.

Nous sommes éblouis !

Seulement voilà.....

Sur la gauche, vous pouvez voir une espèce de caniveau... Je les avais déjà signalés quand nous étions à Téhéran...

Je ne prenais pas de photos, je ne regardais pas le téléphone, je suivais juste Chouchou... L'ennui c'est qu'il n'a pas vu que lui passait sur le pont et moi sur la droite... Je suis tombée ... Et j'avais très très mal au pied gauche, à la main droite !!

Un jeune est venu m'aider pour essayer de  trouver le filtre de l'appareil photo que j'avais entendu tomber. Il est rejoint par une jeune fille et ses parents.

J'ai tellement mal au pied que je ne peux plus le poser sur le sol. J'enlève ma basket pour voir ... Je ne vois pas grand chose... !!!  Par contre, je sens que mon pied a une forme bizarre !

Nos jeunes Iraniens proposent d'aller chercher la police pour que j'aille à l'hopital en ambulance... Cela me semble tout d'abord exagéré, et surtout je pense que je vais devoir avoir mon passeport.. Donc retour à l'hôtel.. Les parents de Sarah nous emmènent. Je ne peux plus que poser le coté extérieur du pied par terre.

J'appelle notre assurance (IMA), pour savoir comment se passe les rapatriements, car je me vois mal continuer le voyage, étant donné la douleur.

Je récupère mon passeport, l'hôtel appelle un taxi et nous partons à l'hôpital !!!

Les Urgences Iraniennes ressemblent aux Urgences françaises... Il y a pas mal de monde.. On demande à Chouchou de pousser mon brancard !  Nous patientons, tout en regardant autour de nous !!

Radio... Pour apprendre que je n'ai rien de casser... Mais 3 orteils déboités, gros orteil et les deux suivants... Retour demain à la consultation Orthopédie... Et rencontrer le chirurgien.

Heureusement, le chargé du "dispatching" parlait un peu anglais.. Je me demandais ce qu'il en aurait été dans un hopital français, aux urgences !

Finalement on ne me demandera jamais mon passeport !

Nous reprenons le taxi, à l'hôtel, je demande de la glace pour la mettre sous  et sur mon pied et des coussins  pour le sur-élever...

Je ne dormirai pas beaucoup ... J'ai trop mal !

Mais cela c'est une autre histoire... Demain, je vous raconte la nouvelle forme de tourisme que nous allons faire !

PS Je vous rassure... Tout s'est bien terminé !

 


Publié à 01:04, le 8/11/2017, dans Iran, Ispahan
Mots clefs :


Cuisine et zoo

Publié par cathdesmontagnes

Nous avons "découvert" qu'il y avait un bus direct pour Ispahan de Qazvin... Donc au lieu de repartir sur Kashan, Yazd, Ispahan et Chiraz.. Nous allons aller directement à Ispahan et faire la boucle à l'envers.

Ce qui est important, c'est d'être soit à Yazd, soit à Chiraz, ou Ispahan aux environs du 22 - 23 octobre, car nous devons faire prolonger nos visas de quinze jours.

Mx... appelle la gare routière. Et nous découvrons qu'il y a un car supplémentaire, car il y a une équipe féminine de handball qui part à 11 h30 demain matin. Temps de trajet 6h. L'autre  car part à 13 h.

Nous profitons de la journée pour refaire un repas français pour  Mx.. et sa famille.

Mx.. nous dit  qu'il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'au grand bazar pour faire les courses.. Il suffit de remonter l'avenue jusqu'au rond point et de prendre l'avenue en face de l'hopital.. Effectivement, nous trouvons une superette, un marchand de légumes, un boucher.. C'est l'avenue où se trouvait l'agence de voyage aussi !

Je trouve de quoi faire un ragout d'agneau, avec plein de légumes.. Tomates, courgettes, poivrons, beaucoup de persil, de basiilic et d'estragon.

En ce qui concerne la cuisine iranienne, j'ai souvent trouvé que c'était trop salé... lait salé,Dough, fromage très salé, prunes confites salées, cornichons,

Très sucré : nougat, dattes, confitures de roses, pates de fruit, prunes confites ;

Par contre, j'aime beaucoup l'utilisation des herbes fraiches, de la glace au safran, au thé au safran ainsi que le thé à la rose !

Barajin était une zone campagnarde en 2006, avec 25 familles. Elle est aux portes de Qazvin. C'est là qu'est construite "l'Université" :

Faculty of Electrical, Computer and IT Engineering ;

Faculty of Management and Accounting Engineering ;

Faculty of Architecture and Civil Engineering ;

Faculty of Industrial and Mechanical Engineering ;

C'est là où il y a un parcours de santé de 3 km, le long de la route que nous avions suivi avant de partir à Tabriz.

Il y a un genre de parc d'attractions et un grand parc où les habitants de Qazvin viennent pique-niquer, il y a des bungalows et des petits pagodons....  Ainsi qu'une piste de VTT !!

Monument à la gloire des soldats tombés pendant la guerre Iran - Irak

 

Et un "zoo"  ou  Village - Nature de Qazvin ! Le zoo est situé sur un terrain de 10 hect...

D'après les informations que j'ai trouvées en anglais sur internet,  Nader Noori est un ingénieur important qui supervise plusieurs projets qui concerne le métro à Téhéran. Il a étudié aux Etats  Unis, sa femme est américaine. Les parents et quatre enfants sont passionnés par les animaux.

Ils ont créé un hâvre  pour les animaux blessés par la chasse ou le braconnage. Ils sont aidés par quelques membres de leur famille.

Côté agricole, il y a des plantations de jujubiers !

L'entrée au zoo, nous y allons vers 17 h..

Il y a 2 ou 3 grandes volières... Avec pas mal de rapaces.. Pour beaucoup d'Iraniens, Les rapaces sont des aigles..

Le brame du cerf !

 

Sur la route du retour, nous nous arrêtons au monument aux morts

La ville n'est pas loin, mais ici c'est vraiment très calme..  Quelques groupes de jeunes femmes... En prière ou en discussion ... Du coup, c'est un peu tristounet  ! mais d'un autre côté, c'est bien agréable d'être à la "campagne", la température est agréable... Certaines pique-niquent .

 

Une soirée et un repas dans une famille iranienne !

 

 


Publié à 23:02, le 5/11/2017, dans Iran, Qazvin
Mots clefs :


Vallée d'Alamut !!

Publié par cathdesmontagnes

Dans le train qui nous emmenait à Tabriz, nous avons rencontré Iva et John qui nous ont donné les coordonnées de Hosein...

Hosein Farhady - 09127821562

www.gateofalamut.com

 

 

Nous revenons donc à Qazvin pour passer deux jours dans la vallée d'Alamut...

Autour des vallées de Rūdbār et Alamūt, il y a des pics comme Stah Lan (4175m) et Alborz (4 175m) enneigés depuis la semaine dernière !!

Jusque dans les années 1960, les déplacements se faisaient à dos de mule !! La route n'a relié la plupart des villages de la vallée à Qazvin que vers les années 1973, ce qui a permis au bus de circuler et d'améliorer la vie dela vallée.

J'étais partie en Malaisie et en Australie, sur les traces d'un livre... Le Testament de Nevil Shute.. Cette fois ci, c'est Samarcande, d'Amin Maalouf !!  L'histoire à travers un roman !!

Le Vieux de la Montagne était le nom que les Croisés donnaient au Grand Maitre de la secte des Assassins, Hassan ib al-Sabbah, réfugié dans la forteresse au sommet du piton rocheux de la vallée d'Alamut !!

Le nom a été ensuite donné à certains de ses successeurs ismaéliens.

On a souvent parlé de ce Vieux de la Montagne et du Hashid donné à ses fanatiques !! En fait,  ces hommes espionnaient et assassinaient discrètement des ennemis importants (califes, vizirs, sultans et chefs croisés). La communauté était très liée et très organisée.. Importance de la hiérarchie, de l'importance de l'éducation, bibliothèque, apprentissage et un leader charismatique. Tout ceci a été décrit par Joinville, le chroniqueur de Saint Louis en croisade.

Nous arrivons vers 7 H30 et nous passons un petit moment aux toilettes de la gare, avant de prendre un petit déjeuner, surtout du thé, au snack de la gare, avant que Hosein nous rejoigne.

2h30 de trajet .. Mx... nous avait dit qu'elle n'aimait pas ces routes.. Nous avons retrouvé des routes escarpées qui par moments nous faisaient penser à Oman et à d'autres aux routes des Alpes... Chez nous !

Premier point  positif : La conduite cool de Hosein.

Deuxième point positif : L'attention de Hosein.

Nous avons besoin d' être à la montagne, et de "randonner" plutôt que de faire du tourisme et de voir des tas de pierres !! Car nous savons qu'il ne reste que peu de choses du château... Peu de ruines. On est en train de le reconstruire.. En fait ils sont  en train d'explorer  des salles "souterraines", celles en dessous  du niveau du sol;

 

Nous faisons une petite halte pipi sur une aire de pique-nique et camping ! J'avais vu l'indication, quand nous avions encore l'intention de camper...  Les pagodons et les sanitaires sont sympa, mais par contre l'endroit est dans une épingle à cheveux !!! Du coup,  peut être  moyennement sympa la nuit !! Pas très protégé...

Sur le chemin, Hosein nous montre des rizières. Ici la moisson est faite avec des machines.

Nous nous arrêtons dans un village, Mo'allem Kelayeh, pour acheter quelques provisions.. J'en profite pour demander à Hosein de m'acheter un couteau pliant.. Lui, a un  Opinel.. J'imagine qu'un Français lui a laissé !

Ensuite, nous partons vers Andej ... C'est la route des canyons. Nous nous arrêtons et Hosein nous présente un lieu qui pourrait bien devenir une maison de thé d'ici quelque temps.   Ce sera très sympa !!

 

Un peu plus loin, il y a une pisciculture... Des truites sont élevées.

Nous allons nous promener et ramasser des noix !!! avant de pique-niquer près d'une grotte.

Aujourd'hui, nous sommes accompagné de Jack, qui est Taiwanais, de notre age, et photographe !!

Nous partons ensuite pour le chateau d'Alamut et ses marches pour y accéder !! En fait, nous prendrons pour descendre, nous allons prendre le chemin de muletiers pour monter..

 

Voilà pour moi, une des images typiques de la vie iranaise.. On voit partout des gens pique niquer avec un feu, et une bouilloire pour le thé.

Sous le drap fleuri, des couvertures et des matelas, genre futon... C'est la salle de séjour et notre chambre pour la nuit à venir !

Nous sommes chez Ali, un guide depuis 25 ans et qui nous accompagnera demain !

Garmarud de nuit  !!! Petite balade à 17 h 45 et oui... il fait nuit !

 

Randonnée en montagne...

3ème  point positif :  Hosein a des batons de marche qu'il propose à Maaike qui nous a rejoint aujourd'hui et Chouchou... qui en utilisera un plus tard au cours de la balade !

 

Rencontre avec un groupe de villageois  qui ramassent les noix... Ils nous invitent à manger du fromage salé, des noix et du pain, boire du thé.. Ils connaissent Ali.

Découverte de nids des ours... Au début, nous avons cru qu'Ali plaisantait jusqu'à ce qu'on voit son air !! Hosein nous a expliqué que l'hiver, Ali portait un fusil pour effrayer les ours quand il partait avec des touristes. En été, les ours ne s'approchaient pas des humains. Du coup, j'ai vu des traces un peu plus haut... Wouaouh !

Hosein nous a parlé de loups et de lynx ici aussi !

 

Pique nique

 

 

Pentes abruptes et chemins à peine marqués, en dévers !!

Journée géniale !

 

J'ai préparé un diaporama Kizoa, mais j'ai des problèmes à le mettre ce soir, sur le blog !


Publié à 17:14, le 3/11/2017, dans Iran, Qazvin
Mots clefs :


Nos étonnements !

Publié par cathdesmontagnes

 

Curieux...

 

Ici les canivaux, sont très larges et profonds  !

 

Distribution de gaz dans les immeubles, par ces tuyaux

 

Fontaines... Il y en a partout et cela m'a très vite interpelé !!

Dans l’antiquité iranienne, l’eau était un élément sacré de la nature. Selon la tradition zoroastrienne, l’eau constituait le deuxième élément sacré de l’univers après le feu.

Salir l’eau, profaner son caractère sacré ou en faire un usage indigne étaient donc considéré comme pécher.

Selon une croyance ancienne, la création de l’univers a commencé par une goutte d’eau. Tout a été donc créé à partir de l’eau, à l’exception de l’homme et du bétail dont l’origine était le feu.

L’eau était un élément sacré pour les Iraniens depuis l’antiquité. Il était donc interdit de la salir, mais l’eau était aussi l’élément que l’homme utilisait pour se purifier.

: « Il y a 1500 ou 2000 ans, les Iraniens construisaient un réservoir d’eau dans les bains. L’eau était un élément sacré et il ne fallait absolument ni la polluer, ni la profaner. L’eau usée des bains ne devait donc pas se mêler à l’eau pure. Cette eau usée devait être jetée dans l’air ou sur la terre.

Aujourd’hui encore, dans les villages autour de Yazd, les gens n’utilisent pas directement l’eau des ruisseaux pour laver leur linge. Ils creusent un petit canal pour dévier une partie des eaux du ruisseau, dans lequel ils lavent le linge.

Après le lavage, ils recouvrent le canal de l’eau usée avec de la terre.

A Sirjân, les gens construisaient des canaux secondaires pour ne pas utiliser directement le cours d’eau des qanât [canaux souterrains].

Un autre réseau de canaux secondaires, appelés shiftal [شیفتل] conduisaient les eaux usées des maisons à l’extérieur de la ville pour ne pas salir l’eau du canal principal.

Il est intéressant de savoir que la tradition musulmane semble vouloir éviter de fixer un prix pour l’eau. Un hadith du Prophète pourrait justifier cette attitude : « Les musulmans partagent trois choses entre eux comme des associés : l’eau, le pâturage et le feu [les combustibles]. »

 Traditionnellement, les Iraniens chiites considéraient l’eau - surtout l’eau potable - comme étant la dot de la vénérée Fâtima, fille du prophète Mohammad. Donner de l’eau aux autres est donc une œuvre de charité qui mérite une récompense divine, tandis qu’en s’abstenant de le faire, on risquerait de s’apparenter au réprouvé Yazid, impitoyable assassin de l’Imâm Hossein et des enfants du Prophète à Karbalâ.

Le pain

Les boulangeries en Iran n'ont pas vraiment de pain stocké... Il est fait au fur et à mesure.. C'est pour cela qu'il y a quelquefois la queue au moment des repas.

Pourquoi le pain est il posé sur une grille ?

Parce qu'il est cuit sur des cailloux...

Les boulangers l'enlèvent du four avec leur grande pelle et les posent sur la grille, le client tape le pain sur la grille pour enlever les cailloux qui sont restés sur le pain !

C'est le pain que je préfère.

2ème fabrication

Le paton est aplati, entre les rouleaux.

La plaque de pâte est mise sur ce coussin

Le coussin est mis sur la paroi, dans le four pour laisser la pâte et que le pain cuise... Environ 5mn.

Le dernier boulanger plie en 2, chaque plaque de pain....

En général, ce genre de pain est mis dans un sac en plastique, par 1  plaque ou plusieurs. Pendant les fêtes, alors que tout était fermé, c'était surtout ce pain que nous avons consommé.. Il est surtout sympa lorsqu'il est tout chaud.. Le matin, je le mettais dans le toaster...

Mais le soir où j'ai pris les photos, le boulanger a été très content de m'en envoyer un et de m'en faire cadeau !


Publié à 23:45, le 2/11/2017, dans Iran, Tabriz
Mots clefs :


Lac Orumiyeh et Kandovan

Publié par cathdesmontagnes

Nous avons rencontré Iva et John dans la gare de Qazvin, nous avons pris le même train et nous nous retrouvons ce matin. Nous allons à la même Guesthouse... Darya Guesthouse... Nous n'avions pas réservé de chambre mais Chouchou avait pensé à cette GH qui était indiqué sur LP comme intéressante.. Alors quand nous avons su que Iva et John y allait, nous les avons appelés avant de prendre le train, ils avaient une chambre disponible. C'est à côté de Golestan Bahce (Golestan parc).

Nous allons découvrir que ce quartier est en  plein travaux !!

Le taxi qui nous emmène à l'hôtel nous propose des sorties. 

Taxi.tabriz.nb@gmail.com

Tel - 09360337952 - Naser Baiani

Parle anglais couramment

A l'hôtel, nous demandons d'avoir du thé et nous recevons un petit déjeuner !!! Et nous pique-niquons dans la chambre.  Après une douche, nous partons pout le lac.. Nasser insiste pour nous emmener et moi j'avais envie d'y aller.. Iva aussi, du coup, les hommes acceptent.. !!

Avant de partir, j'avais pensé qu'on pouvait randonner par là... C'est vraiment difficile de se faire une idée des choses possibles ou non quand on est loin !!! Car cela n'aurait pas été très interessant  ! Certes, le lac  a de belles couleurs mais c'est plutôt tristounet. Le regard porte loin  et quand on marche, on doit avoir l'impression de faire du sur-place !

Lac Urumiyeh

lac salé à l'origine de 140 km sur 55 et 16 m de profondeur. Seulement il est en voie d'assèchement...  54 barrages  sur les différents cours d'eaux... Il y a 102 iles... C'est aussi un parc national... Point d'arrêt pour diverses espèces d'oiseaux au cours de leur migration (flamants, pélicans, spatules, ibis, cigognes, tadornes, avocettes,échasses et goélands... Seulement le lac est trop salé pour que les oiseaux y vivent !!!   Un genre de petit crustacé... Mais pour combien de temps... Etant donné que le lac n'occupe plus que 10 % de sa surface !!

Les sels du lac sont par ailleurs utilisés pour leurs effets médicaux, en particulier contre les rhumatismes, seulement Nasser nous dit qu'en raison de l'évaporation de l'eau, la concentration des pesticides, des différents polluants, le sel est empoisonné et impropre à l'utilisation quelle qu'elle soit !

 

Un pont a été construit ces dernières années, il relie la rive ouest à la rive est... Si vous repassez dans le sens inverse dans l'heure, vous ne payez pas une deuxième fois le péage !

Nous nous sommes arrêtés pour déjeuner  quelques brochettes dans du pain et des herbes...

Ce jeune est en train d'humidifier des pains.. qui seront stockés sous une couverture..

 

KANDOVAN

Nous avions vu un reportage sur le village au printemps dernier et avions été particulièrement intéressés lorsque nous avions réalisé que Kandovan se trouvait enAzerbaïdjan, pas très loin de Tabriz où nous voulions nous rendre.

Ce village ressemble aux paysages qu'on trouve en Cappadoce, en Turquie. Le sol est semblable, le matériau volcanique est facile à creuser, il est appelé communément, tuf.

Il se trouve à 23OO m et  nous avions pensé en faire  un camp de base pour quelques jours de rando en étoile. Mais  l'hébergement des touristes s'arrêtait en septembre, et il était conseillé d'avoir son duvet et son matelas pneumatique, pour des raisons d'hygiène... que nous avons laissé à Paris.

D'après le reportage, il y avait 1 000 maisons en pierre et 1 000 habitants..  Certaines servaient pour les troupeaux, d'autres comme entrepôts, d'entre enfin comme habitations ou comme boutiques...

En fait, c'est peu loin de Tabriz, mais nous sommes assez déçus en arrivant !  Nous sommes bien loin de 1000 maisons... Ce que nous voyons d'abord, ce sont des maisons en béton, au dessus c'est vrai, il y a ces drôles de cones.

 

. Nous allons parcourir les ruelles qui montent vers le sommet... Nous comprenons bien que les villageois en ont assez de tous ces touristes..  Cependant ils en tirent un bénéfice puisqu'il y a un droit d'entrée.. Mais nous trouvons que les gens sont assez antipathiques.. Ce sont surtout des commerçants et contrairement à ce que nous avons vécu jusqu'ici, ils deviennent désagréables lorsqu'on ne fait que regarder !!

 

C'est pourquoi nous avons été particulièrement touchés lorsqu'une jeune femme a voulu que je photographie un vieux monsieur qui s'occupait de la récolte des noix.

Des gens de tous les environs avec des bidons et des jerrycans. Cette source thermale est renommée pour soigner les problèmes rénaux.


Publié à 23:41, le 1/11/2017, dans Iran, Tabriz
Mots clefs :


Bazar et Mosquée Bleue Tabriz

Publié par cathdesmontagnes

Le bazar commence à se développer à partir du 9ème siècle, mais ce sont les Safavides qui en décidant que leur capitale serait Tabriz, ont contribué à l'enrichissement de la ville..

Au 16 et 17ème siècle, on y vendait des des objets de cuivre, des armes, des carreaux, de la maroquinerie, du cuir ou encore du savon.

Mais Tabriz a un inconvénient... Sa proximité avec la frontière... L'empire ottoman n'est pas loin, un tremblement de terre en 1778 détruit la ville, va-t-il disparaître ?

Cependant le premier roi Kadjar, Agha Mohammad Shah finance la reconstruction... La plupart du site renait à la fin du 18ème siècle.

Nouveau coup du sort, en 1906, la révolution constitutionnelle commence en ici. Et pour éviter la révolte des petits commerçants du bazar, il est fermé..

Dans les années qui suivent, on trace de nouvelles avenues, ce qui détruit des parties du bazar  et qui correspond à l'éclatement du bazar en plusieurs secteurs.

Le bazar est non seulement un lieu d'échanges diverses commerciaux, mais aussi cultuels et autres.

Il y a 14 mosquées dans le bazar dont la Grande Mosquée de Tabriz, Masjid-e-Jāmeh Tabrīz. Au moment de l'Ashoura, il est fermé pendant 10 jours.

Le bazar juxtapose les marchés, les entrepôts, les auberges et caravansérails, ainsi que des mosquées. En tout 75 hect !! Un des plus vastes du monde.

Le bazar d'Amir construit autour de 1840, est dévolu aux bijoutiers et est quelquefois considéré comme le plus grand marché de l'or en Iran.

La cour est entourée par des boutiques et 2 iwans.

Nous partons à sa découverte ! Nous circulons au milieu des tapis et nous en avons déjà beaucoup vu !

Le tapis de Tabriz a une importance particulière. C'est dans les ateliers de la ville qu'ont été fabriqués les premiers tapis destinés à l'exportation. Après avoir expédié des tapis anciens à l'étranger, les marchands ont commencé à les produire eux-mêmes dans des ateliers, d'après les mesures et couleurs commandées par les marchands européens. C'est peut être une des raisons pour lesquelles ce tapis ne se distinguent pas par une couleur particulière

Décor à fleurs, souvent avec médaillon central. Les motifs comprennent des arbres fleuris, des arbrisseaux et des feuilles de grande taille. On voit aussi des exemplaires avec des animaux et des motifs végétaux.

Comme toutes les marchandises du bazar, les tapis arrivent sur des chariots à bras d'homme !!

De temps en temps, il faut enlever la poussière des tapis !!

Le bazar, c'est aussi un endroit où on répare les tapis.

Des échevaux de soie, de laine pour les tapis,

Nous avons eu beaucoup de mal à concevoir que c'était un tapis ...  Que ce n'était pas teint, mais qu'il y avait un patron pour le faire..

Avant que le tapis ne soit fini, il doit être "rasé"... Les poils seront très, très courts, presque comme si c'était du tissu !!

 

En voilà un autre exemple...

Je n'ai même pas demandé  le prix ...  Je le trouve superbe,

Celui-ci aussi !!

 

Déjà hier ces produits nous avaient intrigués !

C'est Sacha qui nous aborde et qui nous donnera la clé de l'énigme !!! Ce sont des betteraves blanches, cuites et chaudes...

Il va passer plus d'une heure avec nous, il va rentrer chez les marchands de tapis et poser des questions pour nous en apprendre plus.. Il a l'air de se régaler !! Il revient de Londres, où il a passé 17 ans.. Il a une boutique de tissus, mais a l'air très partagé, entre ces 2 univers, Londres et l'Iran !!

Vraiment une belle rencontre !

Il nous emmène à la grande mosquée qui se trouve dans le bazar.. Nous en avons vu des petites ... dans le bazar, qui non seulement permettent aux hommes de prier, mais aussi de se reposer..

 

 

 

C'est Sacha qui nous a permis de rentrer un peu plus loin dans la mosquée...

Poser le front sur la pierre, rappelle au Musulman qu'il était poussière et redeviendra poussière. C'est ce que m'a expliqué Sacha..

 

 

La mosquée Bleue quant à elle,   est  un peu plus loin... Construite en 1465 , Elle a été détruite par le même tremblement de terre que le bazar et reconstruite en plusieurs fois au cours du 20ème siècle.

Tout à côté un petit parc ... qui nous plait beaucoup ! Le parc Khaqani.  Tout d'abord, un petit parc sympa, avec des toilettes au fond et aussi, un marchand de thé et de friandises..

Ensuite on découvre un groupe de "petits vieux" qui ont l'air de se retrouver régulièrement, comme s'ils se retrouvaient tous les soirs pour partager les derniers potins ou les dernières plaisanteries !


Publié à 09:00, le 1/11/2017, dans Iran, Tabriz
Mots clefs :


Trains en Iran

Publié par cathdesmontagnes

D'après certaines informations, ce n'était pas facile de prendre les billets à la gare, juste avant le voyage... Comme on le fait en Europe..

Du coup, nous en parlons à Mx...  pour le premier voyage. Nous étions passé  chez Arash Safar Travel et n'avions pas été convaincu... Nous avions demandé ce qu'ils avaient comme proposition pour aller à la vallée d'Alamut.. Mais ils ne parlaient pas anglais et avaient appelé quelqu'un qui travaillait avec un hôtel... 100€ pour la journée par personne !

Nous lui avons cependant donné la carte, mais ils ne répondaient pas.. Du coup, nous avons découvert qu'il y avait une agence dans l'avenue, presque en face de l'hopital..

Nous voulons donc partir par le train de nuit Qazvin - Tabriz et nous récupérons le billet le matin même. Nous avons besoin du passeport pour l'achat.

On nous avait dit que le train arrivait à 20 h...  Les enfants ont un cours d'anglais, donc Mx... nous conduit plus tôt à la gare 19h..  Il y a un poste de police et nous devons présenter notre passeport pour être enregistrés.

Ensuite, nous attendons dans la salle d'attente. Il y beaucoup de monde car il y a un train qui doit partir à Masshad .... Masshad  est un lieu de pélerinage important l' Iman Reza y a été enterré après avoir été empoisonné par des raisins sur l'ordre du Calife Al-Ma'mun au 8 ou 9ème siècle !

Plusieurs familles nous offrent des bonbons, et des mots  de sympathie.

Finalement le train passera à 21 h 20. Un policier nous emmènera dans le waggon 4... Alors que nous sommes dans le premier... Du coup, nous sommes les derniers à monter. Nous avons pique-niqué dans la salle d'attente, mais un thé (thermos et sachets) et des biscuits nous attendent dans notre compartiment.  Il y a 6 couchettes. Et des sacs de sport bleus... En fait, ils contiennent la couverture, l'oreiller et la taie à usage unique.  Les draps sont posés sur la couchette qui est descendue à notre arrivée.. Il y a un genre de steward et un contrôleur.

Nous sommes sur les couchettes supérieiures, il y a une échelle pour monter.

Je vais être contente d'avoir emmené des boules Kiès et mon masque pour dormir.

Nous nous réveillerons un peu avant d'arriver à Tabriz.

 

 

Pour repartir, nous passons  chez Mahnavard Travel & Tours avant d'aller au bazar. Ils parlent anglais, ont une promotion .. Du coup, pour un euro de plus, nous serons en première classe... Ce qui signifie 4 couchettes au lieu de 6. Nous avons les billets tout de suite, pour le soir...

On nous avait parlé de difficultés pour partir en train.. Voilà 2 fois, que nous n'en avons aucune.

Là aussi, on nous demande d'arriver une heure avant le départ du train. Nous sommes là avant 7H 30, le départ du train prévu à 20 H45. Nasser nous a amené à la gare.

Pour rentrer dans la gare, il faut mettre tous nos bagages sur un tapis roulant et ils passent à travers un scanner.

Enregistrement auprès de la police. Cette fois ci nous partons de la tête de ligne. Nous voyons que la thermos est installée sur un plateau avec des tasses, des sachets de thé et des biscuits.

Un couple d'Iraniens est déjà là, un autre arrive avec nous cela fait 2 personnes de trop. Sur notre billet, l'employé a mis les chiffres arabes aussi bien que les chiffres farsis.. Donc nous sommes sûrs d'être au bon endroit. C'est le premier couple qui s'est trompé. J'ai envie de rester près de la fenêtre, nos places attribuées  et ils ont du mal à l'accepter.. Je sors quelques douceurs et je partage les noix et le gaz que j'ai achetés...

Ah oui, le gaz c'est comme du nougat et c'est une spécialité à Tabriz et à Ispahan... Et les recettes ne sont pas les mêmes.

Les couchettes ne seront installés qu'après 21 H30. Nous prendrons les couchettes supérieures. La nuit sera plus calme qu'à l'aller.  Nous insistons auprès du steward pour qu'il nous réveille à Qazvin... Et je mets mon téléphone à sonner une 1/2 h avant l'arrivée supposée...

 

 

 


Publié à 19:46, le 31/10/2017, dans Iran, Qazvin
Mots clefs :


Cuisine française en Iran

Publié par cathdesmontagnes

La météo n'est vraiment pas bonne, on a vu  la première neige tomber dans le nord du pays.. Pour beaucoup, le nord c'est la mer Caspienne. Mais là, je pense que ce doit être dans le Kurdhistan ! Et les montagnes au dessus de Garmarud ... La vallée d'Alamut !

Du coup, nous allons partir directement pour Tabriz demain soir, par le train de nuit et nous proposons à Mx... de préparer un diner français pour ce soir... Du coup, elle va inviter ses beaux parents...

La journée commence donc par un tour au Grand Bazar...

La cuisine Iranienne fait la part belle aux herbes. J'ai découvert qu'à chaque repas, on mettait des herbes fraiches lavées sur la table et que l'on en mange comme on veut avec les plats mis sur la table, ainsi la menthe, le persil, la coriandre, l'estragon, l'aneth, le basilic, la sauge, le thym, le laurier, le fenouil, la marjolaine !!

Il y a un "plat" appelé "Sabzi" qui est un mélange d'herbes, d'oignons blancs et de radis. Alors que j'achetais 2 bouquets de persil, un de coriandre et de l'estragon, j'ai vu Mx.. En acheter beaucoup plus..  Un gros sac plastique.. Ici, on mange aussi les feuilles de radis en "salade". Jusqu'à maintenant, je les mangeais dans la soupe.. Maintenant ce sera aussi dans la salade !

Ce qui donne une cuisine assez différente dee celle du Moyen Orient. Pour moi, elle me fait penser à celle du Vietnam ... Epices et herbes ce qui donne des cuisines très gouteuses, mais qui n'arrachent pas !! On ajoute du piment, seulement dans l'assiette !

 

J'ai été surprise par le nombre  de riz différents  ! En fait, le riz est la base de l'alimentation de la cuisine Iranienne.

on le fait cuire de deux façons différentes :

Le kateh : Faire bouillir le riz dans de l’eau jusqu'à ce qu'elle soit complètement absorbée. entièrement.

Le chelo est plus sophistiqué :  Le riz est cuit al dente dans une grande quantité d’eau. Ensuite, on le fait cuire à la vapeur avec du beurre.

Ici comme au Cambodge, on aime la "croute" de riz même légèrement roussie ! Le "tahdig"

 

J'aime tout particulièrement ce chiffre 5, un coeur à l'envers !  Le chiffre 1 ressemble au nôtre !

Sucre  (betteraves ou cannes)

Fruits d'épine vinette frais.. On les ajoute au riz, on les trouve aussi séchés !

graines  et fruits secs  (pistaches par exemple)... 

L'Iran est un pays où le safran est très utilisé.. Dans le thé... Dans la glace... Et je n'ai même pas pensé prendre une photo de cet ingrédient au bazar !! 30 000 € le kg de safran ! en France !! Bon, j'en ai acheté que quelques grammes !

Mx...  me parle aussi d'un autre ingrédient.. Il faudra que je rentre en France pour comprendre de quoi, elle me parle !! Ce n'était pas du beurre, mais mieux que du beurre ... Sans résidus !!

En rentrant, j'ai donc découvert  qu'il y avait 2 sortes de beurres, le beurre lactique avec un ph acide et un goût acidulé et un beurre de crème douce avec un ph neutre et un goût de crème préféré par les Anglo-saxons.

Quant au beurre sans résidu, c'est le beurre clarifié... Utilisé surtout dans la cuisine indienne ! et Iranienne donc, le prix en Iran était  supérieur à 20 € le kg, en France, on peut le trouver à 30 € le kg. Si on enlève les résidus (lactose et protéine) il ne brûle plus... Et on peut le garder beaucoup plus longtemps ! En Inde, il s'appelle Ghee.

Nous avons donc eu une omelette cuisinée par Px... le mari de Mx.. ! avec de la pâte de tomates, cette pâte a été fabriqué par la nièce de Mx... Cette pâte est très  salée . 2 ingrédients... Tomates et sel ! En fait, j'ai trouvé que beaucoup d'ingrédients étaient très salés... Le fromage  genre feta, les cornichons, la boisson à base de yahourt,  "Doogh

" composée d'un tiers de yaourt frais et de deux tiers d'eau normalement légèrement salée, pour nous mélange trop salé .... Alors les herbes cela aide !!

Pour revenir, à la cuisine française, ce soir ce sera poulet aux champignons... Ratatouille, et clafoutis aux pommes !! avec du riz bien sûr !!

Il y a une chose que j'oublie souvent lorsque nous sommes à l'étranger... C'est la façon dont sont mangés les mêmes produits.... Ainsi le poulet... Personnellement, j'aime mieux le poulet entier, et une de mes recettes favorites est le poulet au vinaigre.

Ici le poulet est vendu sous plastique et sous vide et il ne plaisait pas à Mx... Je ne sais pas s'il y a encore les ailes ou comment il se présente !! Elle a préféré en sortir des filets du congélateur...   En Iran, les plats sont mangés comme au Cambodge, avec une cuillère et une fourchette... Il faut donc que la viande et les autres ingrédients soient coupés en "petits" morceaux... Ce que j'oublierai quand je cuisinerai à nouveau, et que je ferai un ragout d'agneau !!!  comme en France, avec les os... Et en ne coupant pas en "bouchées" !!! Même que c'était délicieux, mais vraiment différent de ce qui est mangé ici !

 


Publié à 16:31, le 31/10/2017, dans Iran, Qazvin
Mots clefs :


Masjed-e Jameh et Imamzadeh-ye Hossein Shrine

Publié par cathdesmontagnes

La  journée ici commence très tôt puisque les enfants partent à 7 h. Nous nous sommes endormis tard. Le mari de Mx... a regardé la télévision assez tard.  Et comme les enfants ont été très discrets, nous pouvons nous lever un peu plus tard ...

Petit déjeuner : Fromage salé, de la pate sésame et pistache (Alvardé) , pain, thé.

Le thé est fait d'une manière très différente : Il y a une similitude avec le samovar russe ! On fait du thé très fort dans une théière que l'on pose sur une bouilloire qui a une grille munie de trous au lieu d'un couvercle, et le feu reste allumé.. Pour se servir une tasse de thé, on verse un peu de thé(1/3) dans une tasse et on rajoute 2/3 d'eau chaude !

La journée commence par une explication sur la cuisine iranienne comme par exemple "le lavashak" une pate de fruit extrat fine ... Mx... la prépare maintenant à la maison, en faisant cuire longtemps des pêches et en faisant sécher cette pate au soleil sur le balcon.

Toutefois quand j'ai vu cela dans le commerce, j'ai plus pensé à des rouleaux de Venilia qu'à des pâtes de fruits  !!

Ici, les cornichons sont très salés pas vinaigrés...

Mx...  va chez  le dentiste et nous emmène à Masjed-e Jameh, mais auparavavant elle nous fait passer par les "allées", l'endroit où elle habitait petite fille et qui se trouve près d'une citerne.... Les Iraniens  ont maitrisé  très tôt plusieurs éléments, le froid avec les glacières, le vent avec les moulins à vent  et les tours du vent, l'eau avec  les qanat et les réservoirs d'eau... Par contre, comme c'est fête... Les citernes sont fermées ... Il faudra revenir (et nous oublierons !!)

 

En attendant, il y a beaucoup de femmes autour de Masjed-e Jameh, la "mosquée du vendredi". Nous les suivons et nous nous retrouvons devant une tente où les femmes nous proposent du thé.. Il y a des échopes qui constituent un petit marché.

 


 

Nous allons au tombeau Imamzadeh-ye Hossein. Façade de l'époque Qajar, dôme du 16ème siècle. J'avais lu que je ne pourrais pénétrer qu'avec une abaya, ce qui a été le cas, comme pour toutes les Iraniennes.. J'ai aussi demandé  si je pouvais prendre des photos.. Ce qui a été le cas !

Beaucoup de femmes et d'enfants pique-niquent. Il faut dire qu'il fait bon, c'est calme et si j'habitais en appartement, j'aimerais bien passer quelque temps ici !

Les abblutions

Tout comme au Golestan, on retrouve les éclats de miroirs au delà d'une certaine hauteur !

Cette jeune Iranienne m'a offert un très joli cadeau... Son sourire ! et sa connivence !

Moment  de recueillement, quel que soit notre Dieu

La tombe de quelques martyrs de la guerre Iran - Irak

 

 


Publié à 23:19, le 30/10/2017, dans Iran, Qazvin
Mots clefs :


Couchsurfing et Arrivée à Qazvin

Publié par cathdesmontagnes

Notre premier voyage avec Couchsurfing a été à Oman en 2011. Depuis nous avons été reçus en Australie, en Israël et nous avons reçu des Australiens, une Anglaise, des Français, des Italiens, des Israëliens... Mais nous avons rencontré un Hongrois pour nous aider à visiter Budapest, un Iranien pour randonner près de Téhéran !

Avant hier Mx... nous a contacté pour nous inviter à Qazvin, elle est mariée et a deux enfants adolescents.

Plan de métro : Difficile de trouver un plan de métro avec le noms des stations lisibles.. Ceux que j'ai vus, ont des noms écrits en minuscule...

Nous savons qu'il y a beaucoup de bus entre Téhéran et Qazvin. Il suffit de se présenter à la gare routière, E Gharb, nous allons avoir un voyage de  2h30, dans un bus VIP. C'est à dire très confortable. Nous avons été pris "sous le bras" dès que nous avons dit que nous voulions aller à Qazvin... Comme on nous dirigeait vers un grand car confortable, nous n'avons pas cherché ailleurs !

En cours de route, Mx... nous a contacté, via la carte "Irancell".. Par la suite, nous avons souvent échangé grâce à "What's up" et "Telegram". Ce dernier étant beaucoup utilisé par les Iraniens.

Nous l'avons retrouvé, le téléphone ça aide !! Elle était venue nous chercher.. Nous sommes donc montés dans sa voiture... Pour une destination inconnue... Son appartement.. Dans une résidence de luxe de Qazvin... Un peu excentré !

La salle de séjour est à l'américaine...  Cuisine dans un coin... Dans l'autre derrière une armoire, le lit du fils ainsi que son bureau... Pour le reste, un grand tapis... 2 canapé, une télévision et un fauteuil ...

Les enfants rentrent de "l'école" vers 2 H30 et nous déjeunons vers 15 H. Ensuite Mx... a une réunion pour son fils... En fait, les enfants viennent de changer d'école car ils ont emménagé, il y a seulement 3 mois.  Leur ancien quartier n'était pas très loin. Ils vont garder leur cours d'anglais respectif...  Partant du principe que la qualité des cours n'est pas la meilleure dans la scolarité d'état... Cela fait écho à ce que nous avons entendu en Colombie.

Mx....  nous a laissé en cours de route, après avoir pris soin d'expliquer à un chauffeur de taxi où il devait nous emmener !!!

Chehel Sotun : A une époque, Qazvin a été la capitale de la Perse, et ce petit palais, celui du Sha Tahmasp, construit en 1510, (à l'époque de François 1er), il a été modifié à l'époque Qajar.

Aujourd'hui, il abrite un musée de calligraphie.

Ensuite, nous sommes partis du côté du caravansérail ! Il date de l'époque Qajar et a été complètement rénové. Aujourd'hui les voutes abritent des métiers d'art et des artisans, des cafés et des restaurants..

 

Nous continuons un peu plus loin en direction du Grand Bazar et nous découvrons la Mosquée Nabi

 

Mx... m'envoie un message pour nous retrouver  et nous ramener. Désespérant de lui expliquer où nous étions, je rentre dans une boutique de sucreries et le propriétaire explique où est sa boutique à notre hôtesse.

Nous rentrons... Il y a  une barrière pour accéder aux parkings souterrains de la résidence. Dans quelques temps, il y aura une porte avec code pour accéder aux ascenseurs. Quand on arrive par la rue, il faut passer par un lobby et il y a une vérification d'identification et un garde qui vous accompagne jusqu'à l'ascenseur ! Il y a une salle de sport en cours d'aménagement, un tennis.

Nous  voulions aller visiter la vallée d'Alamut et le château du Vieux de la Montagne... La légende des Assassins.

J'avais indiqué notre voyage sur le site de "Couchsurfing" et j'ai eu la surprise de voir qu'il y avait un grand nombre de propositions d'hébergement  mais assorties de demandes financières  ou bien des propositions  diverses pour des guides, des tours dans le désert et ailleurs avec des prix plus ou moins élevés...

Proposition... Je vous emmène à Alamut et vous payer.... 80 € et je vous héberge chez moi, gratuitement. 

Difficile de savoir quoi répondre quand vous n'avez pas de point de comparaison !

Une chose était sûre, le temps pour y aller est de deux heures et 1/2 et nous n'avons pas envie d'y aller pour une seule journée.

La plupart de ceux qui nous ont approchés, nous proposent de revenir à Qazvin et non de rester à Garmarud. Nous n'avons pas  seulement envie de visiter un lieu historique, mais aussi la vallée et la montagne environnante et de faire des randonnées par là... Il y a des info sur LP. Seulement la météo n'est pas vraiment idéale pour cela, en ce moment !!!

Nous n'avons pas trouvé l'office de tourisme ouvert.. Il faut dire que notre séjour à Qazvin a oscillé entre la vie iranienne et les monuments de la ville. Et que le mauvais temps étant, nous sommes partis sur Tabriz... Mais cela est une autre histoire !

 

 


Publié à 21:20, le 29/10/2017, dans Iran, Qazvin
Mots clefs :


Jour de randonnée à deux pas du centre de Téhéran

Publié par cathdesmontagnes

Ce qui est étonnant, c'est qu'à quelques km de la station de métro, la plus au nord, on peut partir en randnnée pour plusieurs jours et atteindre plus de 4 000 m !

Il y a le Mont Tochal 3 399 m, avec un télécabine. C'est également le lieu où on skie en hiver ! Il y a de la neige entre 6 et 8 mois.

Il ya a aussi Darband avec un trekking, des restaurants, des maisons de thé et des stands de ventes de fruits.

Devant tous ces lieux  et ces informations, c'est un peu difficile de choisir lorsqu'on est loin et qu'on ne connait pas le coin. Alors, j'ai lancé une bouteille à la mer sur Couchsurfing..

Couchsurfing, ce n'est pas seulement un site pour être hôte ou trouver un hôte, mais aussi pour avoir des tas d'informations sur la région où nous allons, où découvrir des endroits que les "locaux" connaissent  ou fréquentent. Ou bien trouver des gens qui aiment  les mêmes hobbies que nous et qui ont envie de les faire avec nous !!

Ça a été le cas de Majid..Un jeune étudiant qui s'est proposé de nous accompagner pour faire une randonnée pour la journée !

Il vient nous chercher  à notre hôtel et nous repartons à la même station qu'hier !!!! mais ensuite nous prenons un taxi plutôt que de marcher 1/2 h à pied ou plus pour rejoindre le début de la rando !

Il fait "très" chaud.... J'aimerais bien être en Tshirt plutôt qu'en chemise à manches longues ! Je tire mon chapeau à toutes les femmes Iraniennes qui font du sport ou une activité sportive.

Majid nous rappelle qu'ici, le soleil tape même à  cette période de l'année, fin septembre et partage avec nous sa crème solaire.

Point de départ "Golab-Darreh" 1800m. De ce côté là de la rando, il faut se méfier des chiens. Ne pas les regarder, ne pas les caresser. Ils peuvent être agressifs, ce qui n'est pas le cas pour l'autre versant, la fin de la rando.

Nous nous dirigeons vers "Kolokchal shelter". à 2 400m.

Résultat de recherche d'images pour

 

Nous n'aurions jamais fais cette randonnée sans lui. Au départ, il y a maintenant des travaux sur le torrent. Du moins sur ce que je pense être un "torrent", car il n'y a pas d'eau du tout en ce moment.

Comme Chouchou a des soucis avec ses intestins...  Majid nous trouve des toilettes dans un foyer avant de partir. Car il faut le dire, il y a vraiment beaucoup de toilettes publiques et pas d'odeurs nauséabondes d'urines masculines quand nous "vagabondons" !

Avant d'arriver en haut, nous passons devant une "grotte" où il y a 2 jeunes qui nous invitent à prendre une tasse de thé. C'est ainsi que nous parlons des Iraniens et des pratiques religieuses.

Un palais du Shah Le refuge fermé en ce moment, mais qui permet à d'aller plus loin, vers les monts de l’Alborz l'été !
Immense "réfectoire" extérieur.. Les tables sont en marbre. Imaginez la tête que j'ai pu faire, lorsque j'ai entendu "Aline" de Christophe, résonner dans ce cadre...  Cet Iranien, d'un certain age, a tenu à partager avec nous des friandises, du thé et sa musique, grâce à une petite enceinte !!
Ici
Voilà un des exemplaires de pain que nous avons mangé régulièrement

Ici ce sont des immenses sanitaires. Au fond, en haut, en bleu, on peut voir le réservoir de savon liquide, le tuyau en dessous, c'est le distributeur de savon et les robinets d'eau sont en dessous.

Nus allons souvent retrouver ce système.

Piscine de Kolokchal

Jamid nous a dit que tout ce complexe avait été construit pour les Scouts d'Iran, financé par le Shah dans les années 60. L'Iman Khomeini avait accepté que le mouvement scout continue, c'est plus tard, au cours de la Révolution Iranienne que le mouvement a été dissout.. Qui plus est, la guerre Iran- Irak  a "nettoyé" leurs rangs.

Il est certain qu'en voyant la grandeur de ce complexe, on peut trouver dommage qu'il ne soit plus utilisé.

Quelques années plus tard, quelques chambres ont été construites comme refuge, mais fermées quelques années plus tard.

J'ai trouvé d'autres informations disant que c'était un camp du ministère de l'éducation nationale.

Il est certain que la tour blanche,  la tour Kolackchal est construite par les Pishâhangs (scouts d'Iran) au début des années 70 et chaque brique porte le nom d'un des groupes !

Elle est visible de Téhéran.

Nous redescendons après avoir pique niqué et bu du thé.. Jamid avait amené de l'eau chaude dans une thermos. Le chemin est très large et "presque goudronné"... Tout le monde pouvait  monter par là contrairement au chemin que nous avions pris le matin, plus raide, plus étroit.

En cours de route, nous apercevons 3 départs de feu. Nous avons lutté pour les éteindre..

Du coup, nous arrivons un peu plus tard que prévu,  en bas, dans le "jardin de pierres" ...  Le parc Jamshidieh... Il a été créé pendant la période Palahvi, après que le verger ait été donné à Farah Pahlavi.

Ce parc se situe dans le quartier de Niavaran... Un très beau quartier... Les hauteurs permettent d'échapper à la pollution. C'est aussi dans ce quartier qu'est revenu l'Iman Khomeini quand il a quitté Neauphle-le-Château.

Nous reprenons le taxi pour regagner la station de métro... Nous pensions diner avec Jamid dans le restaurant où nous avions mangé la veille.. Mais il avait des trucs à faire chez lui et reprenait les cours.

Mais là, nous avons eu une drôle de surprise !! En arrivant le restaurant était fermé, avec les grilles !!

Nous voyons le patron  ouvrir les grilles quand nous arrivons à proximité.. Il nous reconnait et nous demande si nous pensions diner ici .. Devant notre affirmation,  il nous demande d'entrer et de nous assoir, parlant d'hôtel.. En fait, il nous apporte 2 boites en Polystyrène avec un repas dedans.... Quand nous avons parlé de payer, il n'a rien voulu entendre.

Nous l'avons dégusté à l'hôtel une dizaines de minutes plus tard !

 


Publié à 23:49, le 27/10/2017, dans Iran, Téhéran
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 40 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités





Rubriques

@ INDE DU SUD : LE BLOG
@ COTE SAVEURS
@ INDE DU SUD : LE CARNET DE ROUTE
@ SRI LANKA : DES INFOS PRATIQUES
@ SRI LANKA : LE BLOG
@ SRI LANKA : LE CARNET DE ROUTE
@ CULTURE ET SOCIETE
@ FETES ET FESTIVALS
@ INDE DU SUD : DES INFOS PRATIQUES
@ SITES UTILES sur LE SRI LANKA ET INDE DU SUD
@ SRI LANKA : ITINERAIRES 2004 et 2009
@ SRI LANKA : MARIAGES ET TRADITIONS

Derniers articles

Bienvenue sur ce blog consacré à notre voyage au SRI LANKA et en INDE DU SUD.
- LE VOYAGE IMMOBILE
- RETOUR D'INDE... RETOUR DES INDES !
Un symbole de l'Inde : le bindi
- LE CARNET DE ROUTE D' INDE DU SUD- 2 : le voyage jour après jour

Menu

@ Lonely Planet
@ Le Routard
@ Trip Advisor Fr.
@ INDIAMIKE
@ BEENA homestay kochi
@ INDIAMIKE - avis voyageurs-
@ CHAUFFEUR AU SRI LANKA
@ LES CARNETS DE MISHA
@ Association FRANCE SRI LANKA
@ ELEPHANTS album photo
@ ELEPHANTS AU SRI LANKA
@ PLANTATIONS DE THE AU SRI LANKA - album



Amis

cathdesmontagnes
albamorganti

Newsletter

Saisissez votre adresse email

location
compteur pour site internet