SRI LANKA "La Resplendissante" histoire et légende semblent s'y confondre... INDE DU SUD un tourbillon d'images, de goûts et de couleurs...

Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

AYUBOWAN SRI LANKA ...NAMASTE INDIA !

AYUBOWAN SRI LANKA !
 Retour au Sri Lanka pour la troisième fois... le voyage est prévu en janvier 2009, et nous y resterons quinze jours.


Suite d'une belle aventure humaine commencée comme un voyage découverte en été 2004.

Nous sommes reçus à Kandy pendant une semaine, par la famille d'Upali un ami sri lankais vivant en Bretagne. Grâce à elle, nous découvrons l'île de « l'intérieur », du côté des habitants et non des touristes, invités par plusieurs membres de la grande famille : Charitha, un des frères d'Upali, sa femme Vasanthi et leurs enfants Nilani et Ravidu- Punya et Danister, leur fille Amalee, et encore les autres frères! Nous avons l'honneur de faire partie des invités au mariage d'Amalee, la fille de Punya, et ce, lors de deux cérémonies (celle du mariage officiel, et celle organisée par la famille de Sanjeeva, symbolisant l'accueil de la jeune épousée dans la famille du marié). Un authentique mariage kandyen. Les saris soyeux  et colorés chatoient sous le beau soleil, en ce 5 août 2004. Baigner dans cette atmosphère de traditions cinghalaises est magique, à nous occidentaux.. L'opportunité encore de faire connaissance avec les autres membres de la famille du côté Australie et Canada. (Dunith, le frère d'Amalee et sa femme Sonia, etc...). C'est ainsi que nous rencontrons Asitha, voisin de la famille, et guide-chauffeur pour touristes à l'occasion. (safejourneyasitha@yahoo.com.)

Son ami et collègue Sugath nous emmene dans le Triangle culturel visiter Polonawura, les grottes de Dambulla et le rocher de Sigiriya ; puis dans les hautes montagnes du centre aux flancs tapissés de plantations de thé, jusqu'à Nuwara Eliya et Ella. Nous assistons en privilégiés, à la Perahera de Kandy, visitons l'antre du Temple de la Dent et pénétrons dans la partie la plus secrète interdite aux touristes, ceci grâce à Punya qui y avait travaillé et avait quelques appuis. Comme nous aimons aussi notre indépendance, Guy et moi apprécions de nous débrouiller seuls, en routards, une grande partie de ce séjour. Transports locaux, train, three-wheels ou tuk-tuks n'ont plus de secrets pour nous; nous séjournons dans quelques endroits de notre choix : Bentota, Tangalle, Mirissa et Negombo.

Le destin donne un nouveau tour ... Ce voyage  découverte d'un été se transforme en belle aventure humaine  dès janvier 2005, provoquée par le tsunami du 26 décembre 2004 qui touche de plein fouet le sud de l'île.

le lendemain de la catastrophe, nous ne pouvons nous empêcher de penser à tous nos nouveaux amis et connaissances laissés derrière nous. Inquiets, nous cherchons à savoir si Dharshi, la petite coiffeuse de Tangalle (que j'avais trouvée par le plus pur hasard pour me faire une coloration de cheveux), est saine et sauve. Elle m'avait donné son nom et son adresse pour que je lui envoie les photos prises d'elle devant, et dans, son très modeste "salon de beauté". Je contacte aussitôt Asitha notre guide, qui fait les recherches. Il a son véhicule et peut se déplacer. Dharshi est saine et sauve, mais son salon est détérioré et le matériel détruit, dont son stock de saris. Désespérée, elle ne peut que pleurer quand Asitha arrive enfin à la joindre par téléphone. Au cours des mois qui suivent , peu à peu elle remonte la pente en se rendant utile auprès des familles démunies et des enfants orphelins. Elle remporte même un premier prix en se présentant au concours de tenues de mariées à Colombo, grâce à son nouveau stock de saris et le matériel qu'Asitha a pu lui faire acheter avec la somme que nous lui avons faite parvenir.

C'est le départ d'une longue correspondance et d'un échange intensif de mails. Nous suivons les infos au jour le jour. De vrais liens d'amitié se tissent entre nous tous.
Bouleversés par la catastrophe, nous décidons de revenir au Sri Lanka en été, et apporter une aide, même minime. La tante de Guy travaille dans un Resto du Coeur et nous donne des vêtements ; nos amis et collègues de travail participent à la collecte et nous récoltons une  somme rondelette qui permettra d'acheter le nécessaire sur place. Une manière de faire travailler les commerçants locaux qui ont vu leurs stocks emportés ou détruits par l'eau.

Navoda et Dharshi organisent donc une réunion et une petite fête et c'est ainsi qu'elles réunissent une soixantaine d'enfants et une trentaine de familles touchées par le tsunami, toujours dans l'attente des aides des ONG et de celle du gouvernement. Nous sommes très émus et gênés à la fois par l'honneur qu'ils nous font. Mais quelle impuissance devant cette pauvreté et ces destructions ... Tous ces villages transformés en villages de toiles, ces décombres témoins de tant de vies décimées. Ce qui nous frappe le plus c'est de voir tous les visages éclairés par les sourires, comme si rien ne s'était passé. La vie continue.

Trois jours plus tard, après avoir distribué fournitures scolaires (achetées chez le petit commerçant local), acheté radio cassettes pour les danses des enfants, mobilier pour une famille démunie etc... nous quittons le resort de charme. Mais auparavant, Navoda tient à nous exprimer sa reconnaissance en nous habillant en mariés cinghalais dans la plus pure tradition ! Nous passons la matinée entourés par elle et sa cousine, sa sœur Dharshi, et sous les sourires sympathiques et bon enfant, les regards admiratifs et curieux de tout le personnel, nous nous « pavanons » dans la palmeraie suivis par un Asitha médusé, converti en photographe !!!  Navoda la timide,se révèle être une pro dans son domaine, et une sacrée organisatrice !

Le lendemain, nous quittons Tangalle avec notre fidèle Asitha, emmenant Navoda et sa cousine passer quelques jours dans le parc national de Yala, et voir la Perahera de Kataragama. Pensez donc, leur première sortie depuis plus de 9 mois !
Nous quitterons l'île sous leurs adieux chaleureux, et mille petits cadeaux, avec la promesse de nous retrouver une autre année.

Novembre 2008. Un nouveau bel épisode se profile... Un email de Dharshi nous annonce son mariage le 15 janvier 2009.

En quelques heures, nous prenons une décision, et quelques jours plus tard, nous trouvons sur Internet des billets d'avion à un prix intéressant. Quelle magnifique occasion de revenir dans ces conditions se plonger dans la vie authentique cinghalaise. Décidément, "l'île resplendissante" sera pour nous sous le signe du mariage !!!  Et comment mieux fêter ma nouvelle vie correspondant à ma « cessation d'activité professionnelle ? Liberté, liberté chérie...

Echanges d'emails. Le programme se met en place ! Selon Dharshi, Navoda organisera à nouveau une petite fête le 13 au soir, car elle sait que nous arriverons les valises chargées de vêtements pour enfants, et bébés, etc... D'après Asitha, elle est très occupée : elle travaillerait, et vivrait chez la femme du président ! Nous n'en savons pas plus à ce jour mais nous pensons qu'elle doit être sa camériste.

Asitha notre fidèle ami est ravi de nous revoir. Nous lui demanderons de nous emmener faire un peu de tourisme, pour parfaire notre connaissance de l'île : escalade du vénéré Pic Adams  (2243m alt.) pour  vivre l'instant magique du lever du soleil, soit plus de 4h de montée..., (on n'y sera pas seuls!!!), la rencontre avec les veddhas, 'le peuple de la forêt', une tribu aborigène encore présente au coeur de l'île, mais pour combien de temps encore ?, la réserve d'Uda Walawe dont la brousse abrite plus de 500 éléphants, et même quelques léopards... et enfin Anuradhapura, la ville sainte du bouddhisme cinghalais et Mihintale où fut construit le premier stûpa du Sri Lanka. Nos amis de Kandy nous attendent avec joie et impatience. Bref, le programme est chargé! Nous nous poserons quatre jours à Tangalle pour le mariage de Dharshi, puis emmènerons Navoda du côté du pic Adams et la réserve de Uda Walawa. Espérons juste que les Tigres tamouls du LTTE ne se mettront pas en travers de notre route. 

Une histoire à  suivre...

NAMASTE INDIA ! 

Ce voyage impromptu est l'occasion inespérée de découvrir l'Inde du sud ! Le climat en janvier est favorable, loin des tracas de la mousson. Aussi nous consacrerons quatre semaines au Kerala et au Karnataka.

Les guides de voyage s'amoncellent sur mon bureau... le Routard, Lonely Planet, le Petit Futé, le guide Nelles, le guide Bleu ... Les lectures et les forums des voyageurs sur Internet me permettront de peaufiner un itinéraire. je sais d'ores et déjà qu'il changera trente-six fois au moins avant d'être "le bon"!
je suis déjà là-bas ! Le voyage a commencé ! Cool


Publié à 06:13, le 4/12/2008, dans @ SRI LANKA : LE BLOG, Bordeaux
Mots clefs : resto du coeurévasionchauffeurtraditionssri lankaguidetsunamiPlagesvoyages
.. Lien


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités





Rubriques

@ INDE DU SUD : LE BLOG
@ COTE SAVEURS
@ INDE DU SUD : LE CARNET DE ROUTE
@ SRI LANKA : DES INFOS PRATIQUES
@ SRI LANKA : LE BLOG
@ SRI LANKA : LE CARNET DE ROUTE
@ CULTURE ET SOCIETE
@ FETES ET FESTIVALS
@ INDE DU SUD : DES INFOS PRATIQUES
@ SITES UTILES sur LE SRI LANKA ET INDE DU SUD
@ SRI LANKA : ITINERAIRES 2004 et 2009
@ SRI LANKA : MARIAGES ET TRADITIONS

Derniers articles

Bienvenue sur ce blog consacré à notre voyage au SRI LANKA et en INDE DU SUD.
- LE VOYAGE IMMOBILE
- RETOUR D'INDE... RETOUR DES INDES !
Un symbole de l'Inde : le bindi
- LE CARNET DE ROUTE D' INDE DU SUD- 2 : le voyage jour après jour

Menu

@ Lonely Planet
@ Le Routard
@ Trip Advisor Fr.
@ INDIAMIKE
@ BEENA homestay kochi
@ INDIAMIKE - avis voyageurs-
@ CHAUFFEUR AU SRI LANKA
@ LES CARNETS DE MISHA
@ Association FRANCE SRI LANKA
@ ELEPHANTS album photo
@ ELEPHANTS AU SRI LANKA
@ PLANTATIONS DE THE AU SRI LANKA - album



Amis

cathdesmontagnes
albamorganti

Newsletter

Saisissez votre adresse email

location
compteur pour site internet